Le microbiote du gros intestin ou flore intestinale désigne un écosystème qui contient une multitude de micro-organismes vivants, dont l’utilité pour l’organisme n’est plus à prouver. Il sert en effet de soutien au système immunitaire et joue un rôle déterminant dans le fonctionnement du système digestif. En réalité, l’équilibre de nos défenses naturelles en dépend largement. Pour cela il est capital d’en prendre soin. Découvrez 3 conseils pour veiller au bien-être de votre flore intestinale.

Fortifiez votre flore intestinale avec des compléments alimentaires

Bien que la flore intestinale soit un écosystème protecteur, utile au maintien de l’immunité organique, elle est également exposée à certains facteurs de risques qui peuvent provoquer son déséquilibre. Une mauvaise alimentation peut par exemple causer la dégradation partielle ou complète de cet organisme entraînant ainsi différents problèmes de santé comme la constipation, la diarrhée, le ballonnement du ventre.

Pour se prémunir contre de telles perturbations, certains compléments alimentaires à l’instar du VSL et d’autres produits à base de probiotiques sont recommandés pour maintenir l’équilibre du microbiote intestinal. Leur action permet en effet de soutenir les défenses immunitaires naturelles. De manière spécifique, ils aident à améliorer le confort digestif, notamment au niveau des intestins. Vous pouvez les utiliser à la fois pour un traitement préventif ou curatif. Cependant, dans le cadre d’un traitement pour restaurer l’équilibre digestif, l’utilisation de compléments alimentaires doit s’accompagner d’une réforme de votre hygiène de vie pour être efficace.

compléments alimentaires flore intestinale

Adoptez une alimentation saine

Le secret pour conserver un microbiote intestinal en bon état est une bonne hygiène de vie. Il est en effet impératif de corriger les dérives alimentaires pour rester en bonne santé. Une mauvaise alimentation affecte rapidement la digestion et détériore votre immunité. Vous devez ainsi apprendre à manger sain et équilibré. Pour cela, il faudra commencer à exclure de votre consommation les denrées alimentaires issues de l’agriculture intensive qui détruit le système digestif.

À la place, vous devez privilégier les aliments bio, très efficaces pour garder une diète saine. De même, une alimentation bénéfique pour la flore passe par un apport équilibré en fibres solubles et insolubles. Vous devez ainsi consommer assez de féculents (mais pas trop) tout en évitant la viande rouge et les mets trop cuits ou à indice glycémique élevé. Par ailleurs, lorsque vous mangez, il est important de bien mastiquer les aliments afin d’éviter le gaspillage d’énergie des tubes digestifs et de favoriser une bonne digestion. Il faut également arrêter de grignoter et parfois pratiquer un jeûne intermittent pour permettre un repos digestif à l’organisme.

Pratiquez une activité sportive régulière

Le sport est particulièrement bénéfique pour la flore intestinale. Il favorise en effet la diversité du microbiote et permet de se préserver contre les maladies chroniques telles que le diabète, l’obésité et certains cancers. Le fait d’être en mouvement et de transpirer modifie en effet la composition de milliards de bactéries présentes dans la flore. Les études réalisées à cet effet ont permis de comprendre que, sous l’action d’une activité sportive constante, il y a une augmentation des bonnes bactéries et une diminution des mauvaises, ce qui s’accompagne de répercussions métaboliques favorables au bien-être.

En ce sens, il est recommandé de pratiquer des activités physiques et sportives qui vous permettent de garder votre corps en mouvement. Vous pouvez prendre l’habitude de pratiquer la marche, le footing ou passer quelques heures à la gym dans une salle à la fin de vos journées de travail.