Le corps humain est fait d’un ensemble d’organes à la fois importants et très sensibles. Certains milieux comme le microbiote intestinal, bien qu’étant suffisamment cachés, peuvent rapidement être endommagés. Dans un pareil cas, découvrez quelques astuces naturelles qui permettent de restaurer le microbiote intestinal.

Les légumes issus d’une fermentation lactique

Les légumes lactofermentés sont des légumes assez spéciaux. Ils sont le produit d’une conservation par fermentation lactique qui se fait au travers d’un processus naturel. La procédure pour la mise en œuvre de ce mécanisme est généralement très simple.

D’abord, commencez en sélectionnant les légumes que vous comptez faire fermenter. Ensuite, remplissez un bocal d’eau avec une petite quantité de sel. Après y avoir introduit les légumes, laissez la fermentation lactique s’opérer. En effet, durant ce processus, tout le sucre contenu dans les légumes sera converti en acide lactique.

Enfin, ce sont les légumes obtenus à la fin de cette opération qui sont appelés légumes lactofermentés et qui sont très bénéfiques pour une restauration rapide du microbiote. Cependant, si même après usage régulier de ceux-ci vous ne sentez aucun signe d’amélioration, n’hésitez pas à contacter Nahibu, spécialiste du microbiote intestinal.

Les légumineuses

Pour restaurer ou améliorer le fonctionnement du microbiote intestinal, il est recommandé de prendre l’habitude de consommer des légumineuses plusieurs fois tous les mois. Selon certains auteurs, l’idéal serait d’en consommer au moins deux fois toutes les semaines. Par conséquent, en plus de vos menus traditionnels pour le déjeuner, prévoyez aussi un petit plat de lentilles, de haricots ou encore de petits pois.

Pour que la tâche vous soit plus aisée, l’idéal serait de les préparer sous une forme que vous affectionnez particulièrement. De cette manière, il vous sera plus simple d’en manger. Étant majoritairement composées de fibres, les légumineuses permettent de nourrir les bonnes bactéries du microbiote intestinal.

Les fruits rouges

Les fruits rouges, eux aussi, jouent un rôle essentiel pour restaurer le microbiote intestinal. Ils favorisent particulièrement le fonctionnement de la muqueuse intestinale. De plus, ils sont de véritables facilitateurs de la digestion.

Il est généralement conseillé de consommer 30 g de fibres chaque jour. Mais, cela s’avère compliqué à moins d’adopter une alimentation essentiellement végétale. À défaut d’y parvenir, il est néanmoins important de se discipliner pour consommer au minimum deux fruits tous les jours. Vous pourrez à cet effet consommer aussi des fruits rouges tels que les fraises, les myrtilles ou même les raisins noirs.

Le yaourt

Il est d’ailleurs le remède naturel le plus connu pour restaurer le microbiote intestinal. À cet effet, il faut noter que le yaourt contient une panoplie de probiotiques. Ceux-ci peuvent être rangés spécialement en deux catégories : les bifidobactéries et les lactobacilles.

Avec toutes les bactéries lactiques qu’il contient, le yaourt est excellent pour apaiser le microbiote. De plus, il est important de souligner qu’il est délicieux. D’ailleurs, si vous voulez une expérience plus agréable, préparez vous-même vos yaourts. Vous aurez par cette occasion le choix d’en consommer autant que vous voulez, mais aussi d’y mettre des arômes selon votre convenance.