Les yeux font partie des éléments qui participent à la perception que les gens pourraient avoir sur la personnalité d’un être humain. Marron, bleu-azur, yeux profonds ou brun intense, beaucoup de personnes ont déjà maintes fois imaginé procéder à une décoloration oculaire. Pour cela, la majorité a généralement recours aux lentilles éphémères dont l’effet ne dure qu’une soirée ou une semaine au maximum. Heureusement, il existe des interventions chirurgicales qui vous permettent de changer complètement la couleur de vos yeux. Étant une solution permanente, elle vous offre le choix entre trois différents procédés exposés dans ce billet.

1. La kératopigmentation

La kératopigmentation est la technique la plus répandue dans l’exercice de la décoloration oculaire. Pour réussir la modification de la couleur de vos yeux, les spécialistes procèdent à l’injection intracornéenne de pigments, et ce, suite à la tunnellisation au laser femtoseconde. Pour rappel, lorsqu’on mentionne le laser femseconde, il s’agit sans doute de celui qu’on emploie dans la chirurgie réfractive.
En effet, il importe de notifier que l’intervention par la méthode de kératopigmentation ne nécessite pas de l’anesthésie locale. Votre spécialiste aura à appliquer seulement quelques gouttes d’un collyre anesthésique sur vos yeux sans aucune piqûre. Au besoin, n’hésitez pas à vous diriger vers les sites de référence comme Neoris pour avoir plus de renseignements à ce sujet. Cependant, il faut signaler que cette technique offre de nombreux avantages aux personnes qui l’adoptent. Elle apporte à la fois une fonction esthétique et fonctionnelle à vos yeux. Cette solution vous éloigne également de la sature cornéenne grâce à la consistance pâteuse du pigment.

De même, elle ne présente pas de risques majeurs pour la santé du patient. Le fait est qu’un chirurgien a été interrogé par LCI pour rassurer les uns et les autres quant à l’adoption de cette technique. De l’interview, le spécialiste indique avoir déjà exercé la méthode sur 400 patients sans aucune complication. Outre quelques cas d’éblouissement éphémères qui peuvent disparaître par la suite, il précise que cette technique ne présente pas d’effets secondaires. À noter qu’elle n’est pas conseillée pour des personnes qui ont déjà eu recours à un certain nombre de chirurgies réfractives.

2. La dépigmentation au laser

La dépigmentation au laser est une technique de décoloration oculaire qui consiste à faire disparaître les pigments foncés de l’iris, et ce, au moyen du laser. En effet, dans l’exercice, le spécialiste applique un laser Yag sur la surface antérieure des tissus de l’iris. L’objectif de ce procédé est de réduire la concentration de mélanine sur l’iris.

Par ailleurs, il est important de noter que l’utilisation de la dépigmentation au laser peut donner naissance à certains effets indésirables. Après l’application, il pourrait avoir une inflammation sur la couche superficielle cornéenne. Du point de vue cosmétique, au lieu que l’iris adopte une couleur bleue, il peut être grisâtre. Dans les situations les plus graves, cette technique peut faire apparaître un glaucome, mais tout cela peut être prévenu si vous choisissez mieux votre prestataire.

3. La pose de prothèse

La pose de prothèse fait partie également des méthodes les plus prisées quant à la modification de la couleur des yeux. Sa spécificité réside dans le fait que les spécialistes utilisent un implant coloré en silicone à appliquer entre la cornée et l’iris naturel. Cette implantation se fait en effet par incision en feuille de livre laser femtoseconde. C’est justement pour cette raison que la modification de la couleur de l’iris sera plus apparente.

Toutefois, il est indispensable de rappeler que la pose de prothèse peut exposer le patient à un certain nombre de risques. Même si l’on admet que le spécialiste est capable de mieux faire, l’aspect de la prothèse peut être différent de celui de la face antérieure de l’iris. À noter qu’il faut d’abord être à faible distance pour réaliser effectivement ce fait.

Également, cette technique, en cas de malfaçon, peut provoquer un glaucome et, à coup sûr, une cécité légale. C’est même l’une des raisons pour lesquelles elle n’est pas agréée par l’Union européenne.
En gros, le changement à volonté de la couleur de vos yeux reste une grande possibilité grâce à l’intervention chirurgicale. Néanmoins, il importe d’observer la plus grande prudence en raison des différents risques associés à chaque technique.