Pour le bien-être de l’organisme, nous devons évacuer après digestion le reste des aliments. Le processus qui permet de nourrir l’organisme et d’évacuer les déchets s’appelle le transit intestinal. Comment fonctionne-t-il ? Comment faciliter ce processus pour vivre en bonne santé ? Voici quelques explications et conseils.

Transit intestinal : quel est son fonctionnement ?

Après leur passage dans l’estomac, les aliments consommés se transforment en une texture semblable à de la bouillie. Aussi appelée bol alimentaire, elle pénètre dans les veines intestinales pour permettre l’assimilation des nutriments et l’évacuation des déchets. Le processus suivi par le bol alimentaire depuis son entrée dans l’intestin grêle à sa sortie du gros intestin est appelé transit intestinal.

L’intestin grêle, partie étroite des veines intestinales, prend en charge l’assimilation. Il permet à l’organisme d’absorber uniquement les nutriments présents dans le bol alimentaire. Le reste du mélange se dirige ensuite vers le gros intestin, lequel, comme son nom l’indique, est beaucoup plus épais. Le gros intestin dégrade tout ce qui n’est pas en état d’être absorbé par l’organisme. Appelé selles ou matière fécale, le produit obtenu est stocké dans le rectum puis évacué lors de la défécation.

Cependant, une mauvaise hygiène de vie ou une déshydratation peut entraîner une stagnation des selles dans le côlon, l’une des trois parties du gros intestin, composé également du cæcum et du sigmoïde. Cette stagnation désignée par l’expression « stase stercorale » se manifeste par une constipation, c’est-à-dire moins de trois évacuations de selles par semaine et une sensation de selle dure ou sèche.

Transit intestinal : comment prévenir la stase stercorale ?

Avant d’aller plus loin, revenons sur la notion de constipation. Elle se manifeste par une absence de trois selles par semaine et une difficulté à évacuer les matières fécales en raison de leur état solide et dur. La constipation est causée par deux phénomènes. Elle est due soit à une stagnation des selles dans le côlon, soit à un défaut d’évacuation au niveau du rectum. Comme précisé plus haut, en imagerie médicale, la stagnation des selles est désignée par la stase stercorale.

Outre la constipation, une douleur abdominale, des gaz et des ballonnements sont d’autres symptômes de la stase stercorale. Certains patients sont parfois sujets à des diarrhées engendrées par une hypersécrétion réactionnelle. Il est toutefois possible d’améliorer son transit intestinal et d’éviter la stase stercorale en modifiant son hygiène de vie. Trouver des solutions s’avère nécessaire. Voici donc quelques astuces pour prévenir la stase stercorale.

transit intestinal, stase stercorale, constipation

Faites vos besoins à temps

Pour faciliter le transit intestinal, vous devez évacuer régulièrement les selles. Vous réduisez ainsi les risques d’une constipation et votre digestion se poursuit normalement. Essayez de ne jamais reporter votre envie d’aller aux toilettes. Le besoin d’évacuer les selles favorise la descente des matières fécales. Intégrez cette routine dans votre quotidien en fixant, selon votre convenance, une heure ou un moment pour aller aux toilettes. À force d’habitude, votre organisme s’adaptera à votre rythme.

Modifiez votre régime alimentaire

Être bien hydraté et consommer des aliments riches en fibres accélère le transit intestinal. Assurez-vous de boire suffisamment d’eau et de prendre des menus équilibrés à intervalle de temps régulier. Boire de l’eau fréquemment entre les repas et avant d’aller aux toilettes aide également à hydrater le côlon et les intestins. Consommez aussi suffisamment de fruits, de céréales et de légumes.

Prenez les produits qui déclenchent naturellement le transit comme le yaourt, le pruneau, la pomme, etc. Évitez de consommer les aliments à faible valeur nutritive et avec une forte teneur en graisses et en sucres. Pour faciliter la digestion, prenez avec modération du café noir sans sucre, et privilégiez l’huile d’olive dans vos repas. Adoptez une discipline d’alimentation. Manger à la même heure et à des intervalles de temps réguliers régule la digestion et empêche la constipation et les ballonnements.

Faites des activités sportives

Les activités sportives vous permettent de rester en bonne santé. Le sport exerce une pression sur le côlon et oblige ce dernier à libérer les matières fécales. Prenez par exemple l’habitude de faire du vélo et quelques abdominaux. Notez que le stress est l’une des causes de la stase stercorale. Faire du sport facilite aussi la production de sérotonine, l’hormone responsable du bien-être et de la bonne humeur dans le cerveau. Développez donc aussi une routine pour vos séances d’exercice.

Enfin, pour votre bien-être et pour faciliter la digestion, dormez au moins 8 heures par nuit et faites des siestes si vous le pouvez. Ces habitudes vous permettront de prévenir la stase stercorale.

Le transit intestinal, alimentation équilibrée

Transit intestinal : comment traiter une stase stercorale pour une bonne digestion ?

Lorsque vous éprouvez des difficultés pour aller aux toilettes, que vous sentez des douleurs abdominales ou que vous êtes sujet à une diarrhée aiguë, parlez-en au plus vite à un médecin. Ce n’est peut-être rien d’alarmant, mais le médecin vous fera passer des examens de radiologie pour essayer de diagnostiquer ce qui empêche l’évacuation des selles. Au terme de l’examen, s’il s’agit d’une stase stercorale, un changement d’habitudes peut soulager votre mal sans difficulté.

Mettez-vous au sport et prenez soin de votre alimentation. L’eau permet en effet de ramollir les selles et facilite leur évacuation. Buvez donc en moyenne 1,5 à 2 litres d’eau minérale par jour. Prenez également du temps pour vous-même afin de déterminer les causes probables du stress.

Cependant, si ces quelques astuces permettent de calmer la stase stercorale dans les cas moins avancés, elles peuvent se solder par un échec pour des cas graves comme une occlusion intestinale. Votre médecin pourra vous prescrire des laxatifs, voire envisager une opération chirurgicale dans les cas extrêmes. Les produits laxatifs détendent votre ventre et facilitent l’évacuation des matières fécales. Il est important de suivre les prescriptions du médecin, car ces médicaments présentent des risques de constipation. Privilégiez au quotidien les laxatifs naturels comme des pommes, yaourts, etc.

Dans la plupart des cas, une alimentation équilibrée, du sport et des moments de détente vous permettront de retrouver facilement une bonne hygiène de vie et un transit intestinal régulier.