La surdité ou la perte d’acuité auditive touche plus d’un Français sur 3. Et si l’on pourrait penser à tort que les personnes âgées sont les plus touchées, la surdité touchent aussi les jeunes. Avec plus de 6% de jeunes diagnostiqués, le nombre de jeunes atteints de troubles auditifs ne cessent d’augmenter. En cause les écoutes de musiques trop forte prolongée ou le port de casque et d’écouteur dernière génération, mais aussi des maladies qui touchent dès la naissance de jeunes enfants. La santé auditive est précieuse, il est important de la préserver et de réaliser régulièrement des tests pour évaluer sa perception des sons.

Quand réaliser un bilan auditif ? 

Tout d’abord sur votre lieu de travail, il fait partie des points de validation obligatoire effectués lors de votre visite à la médecine du travail. Certains métiers plus soumis aux bruits exigent des contrôles renforcés avec notamment le port d’EPI adapté.  Mais au-delà de votre vie professionnelle où la visite est faite tous les 5 ans, vous pourrez être gênée par des désagréments quotidiens liés à la perte de l’audition. D’abord progressif, cela commence d’abord par des sons de faible fréquence, puis petits vous perdez une grande majorité des sons conduisant à termes à une perte globale. Pour éviter l’isolement que les personnes âgées ou malentendantes connaissent, il est conseillé de faire un test si vous identifiez des signes avant-coureurs. Si vous habitez dans la région parisienne, vous pourrez réaliser des bilans auditifs chez des audioprothésistes agréés, tel qu’Histoire d’Audition à Villetaneuse au nord de Paris.

Comment se déroule un test auditif ?

Simple le bilan auditif encore appelée acoumétrie est indolore, vous serez soumis à une séquence de tests pour identifier votre capacité auditive. Muni d’un casque et d’un audiomètre vous subirez une série de fréquences différentes, où vous devrez appuyer à chaque fois que vous entendez un son. Issu d’une séquence préconçue, vos résultats permettront un état des lieux sur votre état auditif.

Il est possible qu’une oreille soit plus touchée que l’autre, parfois une simple intervention chirurgicale permet de déboucher les amas de cérumen pouvant réduire l’audition.

Au-delà de l’aspect technique et médical, ces bilans sont souvent une source non négligeable pour les patients de pouvoir trouver une oreille attentive, et de trouver des solutions pour éviter l’isolement social. Car la surdité est un véritable facteur isolant vous pourrez le constater auprès de nos ainés exclus des conversations par manque de compréhension des sons.

Quel est le coût de ce test auditif ? 

Dans le cadre de dispositif de santé, ces diagnostics sont gratuits et vous permettent de vous orienter vers des audioprothèses adaptées à votre perte d’audition.

Certaines mutuelles et autres complémentaire santé dispose d’un dispositif de remboursement avantageux, réduisant les frais d’acquisition.

Noté que les progrès sur les audioprothèses transparentes ont fortement évolué ces dernières années, vous assurant un dispositif discret et facile à porter en toute circonstance. Onéreuses à l’acquisition les audioprothèses sont très souvent garanties plusieurs années et peuvent être ajoutés chaque année à la sensibilité de votre oreille.