la cigarette et le sport

Certaines personnes pensent que le sport protège des effets nocifs de la cigarette. C’est en réalité totalement le contraire,  et si le tabac est déconseillé à l’ensemble des personnes, il existe des situations où fumer est encore plus dangereux, et c’est notamment le cas lorsqu’on fume avant ou après un effort sportif. Pourquoi sport et tabac sont-ils incompatibles ? Voici quelques réponses à vos questions.

Le sport ne protège absolument pas des effets nocifs de la cigarette

C’est une légende à laquelle il faut tout de suite couper court. Non, le sport ne protège en aucun cas des effets nocifs de la cigarette. Il n’élimine pas le goudron et toutes les substances toxiques inhalées en fumant. La dépendance à la nicotine et les substances nocives présentes dans la cigarette sont bel et bien mauvaises pour tout le monde. Il est même prouvé que le tabagisme, y compris modéré, limite la performance sportive, surtout au niveau de l’endurance.

À ce sujet, si vous envisagez de vous mettre au sport et cherchez un moyen efficace d’arrêter le tabac, c’est peut-être le moment de songer à la cigarette électronique qui aide au sevrage (en savoir plus). Les substances nocives étant beaucoup moins nombreuses dans la vape, le binôme sport-vapotage est acceptable, et il est clair qu’en comparaison avec la cigarette traditionnelle, les risques cardiaques et pulmonaires sont largement plus faibles.

Sport et cigarette : entre diminution des performances et situation à risques

Lorsqu’on fait du sport, les muscles ont un besoin élevé d’oxygène et de sucre. Le problème avec le tabac, c’est qu’il limite la circulation d’oxygène dans le corps. Autre effet néfaste de la cigarette chez les sportifs, la diminution des capacités respiratoires, conséquences des irritants de la cigarette qui attaquent la muqueuse, mais aussi de l’hypoxie due à la rencontre de l’hémoglobine et du monoxyde de carbone. Au niveau des performances musculaires, il faut noter que le bon fonctionnement des muscles et que la qualité des fibres musculaires sont altérés par les différentes substances présentes dans la cigarette.

Conclusions de tout cela, la cigarette provoque l’essoufflement et une baisse de l’endurance, de la force et de la vitesse. Aucun doute sur le fait qu’elle soit nocive aux performances sportives.

Autre point important pour les sportifs, amateurs et de haut niveau, certaines cigarettes sont particulièrement nocives pour le cœur, notamment celles que l’on fume deux heures avant ou après une activité sportive. Lorsqu’on fait du sport, les artères se durcissent. En fumant avant ou après l’activité physique, on aggrave cette situation, qui peut en entre autres conduire à un infarctus du myocarde. Le froid est également un facteur aggravant, dans le sens où il diminue le volume des artères. Résultat, fumer une cigarette avant ou après le sport lorsqu’il fait froid augmente encore plus le risque d’infarctus.

cigarette et sportif

Le sport, un précieux allié pour arrêter le tabac

Si le sport et le tabac ne font pas bon ménage et peuvent même augmenter les risques d’accidents cardio-vasculaires, il faut en revanche noter que l’activité physique est très intéressante lorsqu’on souhaite arrêter de fumer. En effet, la pratique du sport réduit l’envie de cigarettes puisqu’on occupe son esprit à autre chose. Elle libère en outre de l’endorphine et accentue le sentiment de plaisir.

De plus, la pratique d’exercices physiques aide à lutter contre la dépression et la prise de poids, qui sont des conséquences directes de l’arrêt du tabac. Pour les personnes qui souhaitent rompre avec le tabac et démarrer le sport, une bonne solution est de commencer par trois séances de marche rapide de 10 à 15 minutes par jour. Pour les sportifs confirmés, la vape est une solution efficace pour transitionner vers l’arrêt total du tabac et diminuer au passage les risques pour sa santé.