sangle de yoga

Vous n’êtes pas souple et avez des difficultés à augmenter votre souplesse, car vous n’arrivez pas à réaliser certaines postures ? Peut-être qu’une sangle d’étirement est la solution qui pourra résoudre vos problèmes !

Qu’est-ce qu’une sangle de yoga ?

Une sangle de yoga est un accessoire très répandu chez les yogis. Cet accessoire est en réalité une simple bande en tissu, principalement en coton ou en élastique, de quelques centimètres de largeur et jusqu’à deux mètres de longueur. Elle est utilisée lors de la pratique, notamment pendant les étirements. Elle peut se rendre indispensable pour des étirements difficiles et augmenter sa souplesse. La sangle peut être utilisée aussi bien par des débutants peu souples et qui n’arrive pas à réaliser certaines postures, mais aussi par des yogis aguerris qui souhaite améliorer leur souplesse.

À quoi sert-elle ?

Les sangles d’étirements agissent souvent comme un prolongement des bras, elles permettent donc d’atteindre plus facilement certains paliers de souplesse et de travailler des positions difficilement réalisables. Elle peut s’utiliser dans toutes les positions, qu’elles soient debout, mais également assises. La souplesse est l’une des choses les plus difficiles à améliorer et en cas de forçage, on peut vite se blesser. Avec l’aide d’une sangle, on peut observer une amélioration plus rapide de la souplesse sans aucun risque de blessure.

servir sangle de yoga

Comment s’en servir ? 3 positions à réaliser avec une sangle

Avec l’aide de ces trois exemples proposés juste en dessous, vous allez pouvoir comprendre comment une sangle peut être utilisée dans différentes situations.

La position de la pince est l’une des positions clefs du yoga Hatha dont la pratique est extrêmement douce qui vise à guérir le mal de dos tout en travaillant sa souplesse. Cette position permet d’assouplir le dos, en particulier la colonne vertébrale tout en travaillant les abdominaux. Celle-ci consiste dans un premier temps à se mettre sur le dos, les bras le long du corps et les pieds joints, puis de progressivement se redresser et d’aller chercher vos chevilles – ou orteils pour les plus souples- et pour finir de ramener sa tête des genoux sans plier les jambes. Si vous avez du mal à réaliser cette posture, vous pouvez toujours utiliser une sangle. Vous placez la sangle derrière la plante de vos pieds pendant que vous tenez chaque extrémité dans chaque main. En faisant cela lors de la réalisation de la posture, vous êtes assuré de garder votre dos droit.

La seconde position est celle du danseur est un asana qui vous permet à la fois de travailler le gainage, mais aussi l’équilibre. Elle consiste à fléchir une jambe et à attraper le pied de l’autre jambe avec la main du même côté et d’étirer la jambe vers l’arrière en inclinant le haut du corps vers l’avant. C’est un exercice qui demande énormément de souplesse et c’est là que la sangle d’étirement peut être un grand atout, car si on la place autour du pied tout en tenant les extrémités dans chaque main. Il sera ainsi davantage plus facile de réaliser la bascule entre ramener le pied vers l’arrière en basculant de buste vers l’avant sans perdre l’équilibre.

Enfin la posture de la tête de vache qui est une excellente posture pour s’étirer et ouvrir la cage thoracique. Pour la réaliser, il suffit de plier votre bras vers l’arrière, sous l’épaule et le bras opposé par-dessus l’épaule afin qu’elles puissent s’agripper. Si vos mains ne sont pas capables de se toucher alors, vous pouvez utiliser une sangle que vous plierez et que vous tiendrez dans les deux mains et remplir l’espace entre vos deux mains. Celle-ci vous aidera petit à petit pour réduire cet espace jusqu’à ce que vos deux mains puissent se rejoindre dans votre dos sans utiliser la sangle.

Quelle sangle d’étirements choisir ?

Il existe différents types de sangles d’étirements en fonction des besoins. Les plus communes sont celles en coton, car elles sont bien plus durables sur le long terme et souvent plus respectueuses de l’environnement, mais il en existe également en élastique qui sont peu résistantes et dont la composition est la plupart du temps moins écologique. Ces sangles sont souvent équipées d’une boucle en métal vous permettant de régler sa longueur afin qu’elle corresponde parfaitement à votre longueur de jambe. Elles se déclinent sous plusieurs longueurs, si vous avez de grandes jambes, alors privilégiez les sangles de 206 cm. Dans le cas contraire, les sangles de 183 cm seront plus adaptées à votre profil. Elles sont disponibles dans plusieurs coloris différents afin qu’elle puisse s’accorder parfaitement à votre tenue ou votre tapis.

Si vous rencontrez les difficultés qui ont été citées dans cet article, équipez-vous d’une sangle de yoga de la marque Yogom en coton pour vous étirer et gagner en souplesse tout en prenant soin de votre corps !