Incontinence urinaire

L’incontinence féminine peut apparaître à tout moment. Elle peut surgir après un rire, une toux, un éternuement ou un effort physique. Il existe différents termes médicaux qui peuvent décrire les différents types d’incontinences chez la femme. Dans tous les cas, voici les informations essentielles à retenir à propos de ce cas.

L’incontinence chez la femme

L’incontinence chez la femme est une perte de contrôle de la vessie qui se manifeste à travers une fuite urinaire. Elle peut survenir à tous les âges et pour différentes raisons. Il s’agit d’un trouble de la vessie avec une origine neurologique. Il en existe différentes sortes en fonction de son origine. Il n’y a pas que la vessie neurologique qui provoque une incontinence féminine.

Les différentes formes d’incontinence féminine

L’incontinence urinaire de la femme peut avoir plusieurs aspects en fonction de l’origine de leur apparition.

L’incontinence due au stress

Elle se manifeste à travers une perte d’urine après une toux, un effort physique ou un rire. Les causes les plus courantes sont la grossesse, la ménopause, l’accouchement et un traumatisme chirurgical. C’est le cas d’une incontinence femme agée.

L’incontinence aiguë

Cette incontinence urinaire femme provoque un besoin soudain d’uriner avec une perte urinaire importante. Elle peut avoir les mêmes origines que l’incontinence provoquée par le stress. La sclérose en plaques et la maladie de Parkinson peuvent également en être à l’origine.

L’incontinence mixte

C’est la combinaison d’une incontinence aiguë et d’une incontinence d’effort. Ce problème incontinence urinaire femme combine donc les causes résultant des deux types de formes de perte urinaire qui en sont à l’origine.

L’incontinence par débordement

Elle se manifeste à travers de fréquents égouttements d’urine. Ses symptômes sont les mêmes que celui de l’incontinence d’effort. Les origines de ce dysfonctionnement sont nombreuses. En plus des autres symptômes que nous avons déjà vus, il y a également d’autres à l’instar de l’hypertrophie de la prostate et le diabète.

L’incontinence fonctionnelle

Cette incontinence urinaire jeune femme n’a pas d’origine pathologique. Elle est associée à une atteinte cognitive ou physique comme l’immobilité et la présence d’une lésion à la tête.

L’incontinence réflexe

Autrement dit, il s’agit d’une vessie spastique suite à une vessie remplie et un réflexe involontaire qui fait sortir l’urine. Elle se produit généralement après une blessure au niveau de la moelle épinière.

Incontinence femme

Les solutions pour soigner l’incontinence chez la femme

Le traitement de l’incontinence urinaire peut s’effectuer de différentes manières. Pour commencer, il y a l’incontinence urinaire femme exercices qui consiste à rééduquer le périnée. La rééducation périnéosphinctérienne utilise plusieurs techniques. Entre autres, il y a l’électrostimulation, le biofeedback et les techniques manuelles.

L’application locale d’estrogène peut aussi aider à soigner ce dysfonctionnement. C’est notamment le traitement de l’incontinence urinaire chez la femme âgée. Cette application locale favorise l’amélioration de la pression au niveau de l’urètre.

Sinon, il y a l’utilisation de bandelettes sous-urétrales pour inciter les muscles du périnée à être plus tonique après un relâchement. Il y a également les injections d’implants dextramonomère ou les injections d’acide hyaluronique. Ces traitements ont pour objectif de soutenir le canal de l’urètre afin de faciliter la rétention urinaire. Le temps que le traitement fasse son effet, il y a l’incontinence urinaire protection femme. Elle peut prendre la forme d’un slip pour une incontinence urinaire femme traitement naturel ou une couche dans les cas les plus graves.