Un AVC est une urgence médicale causée par une perturbation de l’irrigation sanguine du cerveau. Chaque année en France, 150 000 personnes sont victimes d’un AVC avec 40 000 morts. C’est la première cause de handicap. Plus la victime d’un AVC est traitée tôt, plus elle a de chances de se rétablir complètement. Aussi, les signes et symptômes d’un AVC peuvent varier d’une personne à l’autre. Il est donc important de savoir ce qu’il faut rechercher. Découvrez dans ce billet de blog ce qu’est un AVC et les différents signaux pour vite le repérer.

L’AVC : qu’est-ce que c’est ?

L’AVC ou accident vasculaire cérébral est une affection médicale dans laquelle l’irrigation sanguine d’une partie du cerveau est interrompue ou réduite, privant le tissu cérébral d’oxygène et de nutriments. Les accidents vasculaires cérébraux peuvent être divisés en deux grands types : les accidents ischémiques et les accidents hémorragiques.

L’AVC ischémique se produit lorsqu’une artère menant au cerveau est bloquée par une accumulation de plaques, ce qui rétrécit le vaisseau sanguin jusqu’à l’arrêt complet du flux sanguin vital. L’AVC hémorragique se produit lorsqu’une artère se rompt et saigne dans le tissu cérébral environnant. Les AVC sont divisés en d’autres sous-types en fonction de leur localisation et de leur cause sous-jacente, comme les caillots, les tumeurs ou les veines anormales à l’intérieur ou à l’extérieur du crâne.

Les symptômes d’un accident vasculaire cérébral peuvent varier en fonction de l’étendue des lésions subies par les zones cérébrales touchées. L’AVC n’est pas seulement dangereux, il est aussi sensible au facteur temps. Une détection précoce et une réaction rapide sont essentielles pour minimiser les dommages et la récupération, si tant est qu’elle soit possible. C’est pourquoi les gens devraient toujours être conscients de cette maladie et chercher une aide médicale immédiatement à tout signe de changement dans la fonction neurologique.

Les signaux pour repérer un AVC

L’accident vasculaire cérébral est une urgence médicale alarmante, car il peut entraîner des lésions cérébrales rapides, voire la mort, s’il n’est pas reconnu rapidement. Les accidents vasculaires cérébraux surviennent lorsqu’un blocage dans un vaisseau sanguin ou une obstruction du flux sanguin interrompt l’apport de sang riche en oxygène au cerveau. Connaître les signes associés à un accident vasculaire cérébral peut vous aider à reconnaître cette urgence médicale et à demander une aide médicale immédiatement. Il existe de nombreux signaux pour repérer un accident vasculaire cérébral. Ce sont : une faiblesse ou engourdissement soudain d’un côté du corps, des difficultés à parler, des troubles de l’élocution ou des difficultés à comprendre les autres, des problèmes de vision dans un ou deux yeux, des maux de tête sévères sans cause connue, des vertiges, une perte d’équilibre ou des chutes soudaines, des douleurs thoraciques, de l’essoufflement et une respiration rapide.

Faiblesse ou engourdissement soudain d’un côté du corps

L’un des signes courants d’un AVC est une faiblesse ou un engourdissement soudain d’un côté du corps, en particulier du visage, du bras ou de la jambe. Si ce symptôme est observé et qu’il ne peut être attribué à rien d’autre, dormir sur un bras par exemple, il pourrait être le signe d’un AVC. Soyez donc attentif à tout changement soudain dans votre corps qui ne peut être expliqué par d’autres conditions. Une action précoce est essentielle en cas d’AVC.

Malheureusement, de nombreux cas d’AVC passent inaperçus et ne sont pas traités parce que beaucoup de personnes ne reconnaissent pas les signes avant-coureurs. Si vous ressentez l’un de ces symptômes, appelez immédiatement les services d’urgences, car cela pourrait faire toute la différence. Pour plus d’informations sur la manière d’identifier les AVC et d’autres conseils cruciaux concernant la prévention et le traitement, consultez votre médecin ou le lien suivant : https://www.portail-sante.net/sante/bras-gauche-engourdi/. Les experts en matière d’AVC insistent fortement sur le fait que chaque minute compte lorsqu’on est confronté à cette affection.

Difficulté à parler, troubles de l’élocution ou difficulté à comprendre les autres

L’accident vasculaire cérébral est un problème médical grave qui peut toucher n’importe qui, quel que soit son âge ou son mode de vie. Les signes et symptômes d’un AVC peuvent inclure des difficultés à parler, des troubles de l’élocution, des difficultés à comprendre ce que disent les autres.

Dans certains cas, un AVC peut entraîner des troubles permanents de la mémoire. Les scientifiques ont déterminé que ces symptômes sont dus à une interruption de la communication entre les neurones en raison des lésions tissulaires subies lors de l’AVC. Pour que les muscles fonctionnent correctement, les informations doivent être transmises d’une partie du cerveau à une autre via les nerfs qui contrôlent chaque groupe de muscles. Lorsque ces neurones fonctionnent mal à cause d’un AVC, cette communication est entravée et les capacités physiques peuvent être inhibées pendant une courte période, selon la gravité de l’AVC, ce qui entraîne des difficultés à parler ou à comprendre le langage.

En fin de compte, il est essentiel de comprendre les signes d’un AVC afin de les identifier rapidement et d’obtenir une attention médicale opportune lorsque les symptômes apparaissent. Cela peut contribuer à réduire les effets à long terme sur le fonctionnement neurologique et à faciliter la récupération après avoir subi un AVC.

Les autres signaux à surveiller

D’autres signes courants d’un AVC sont les problèmes de vision dans un ou deux yeux, des maux de tête sévères sans cause connue, des vertiges, la perte d’équilibre ou chutes soudaines, des douleurs thoraciques, l’essoufflement et la respiration rapide. Si l’un de ces symptômes est présent, il est important de demander immédiatement une aide médicale, car le traitement doit commencer dans les premières heures suivant l’AVC pour garantir le meilleur résultat possible.

Les AVC peuvent être traités différemment selon leur type, allant des médicaments administrés par voie intraveineuse pour un AVC ischémique aux techniques chirurgicales pour un AVC hémorragique. Il est donc essentiel de connaître les signes avant-coureurs et d’y réagir rapidement pour déterminer le pronostic de guérison d’un patient.

Que faire en attendant les secours ?

Si vous êtes témoin d’une attaque cérébrale, il est important d’agir rapidement et d’appeler une aide médicale. En attendant l’arrivée des secours, vous pouvez faire quelques gestes pour aider la personne. Vous pouvez garder la personne calme et confortable. Ensuite, assurez-vous qu’elle est allongée et que sa tête et ses épaules sont soutenues. Si elle est capable d’avaler, donnez-lui des gorgées d’eau ou des morceaux de glace. Enfin, surveillez ses signes vitaux et soyez prêt à fournir ces informations au personnel médical dès leur arrivée.