métier infirmière

Les métiers qui sauvent sont parmi les plus populaires auprès de la population. Le métier d’infirmier et d’infirmière notamment est l’un de ceux qui suscitent le plus la sympathie, car il constitue l’un des rouages essentiels de l’hôpital public, celui auquel sont si attachés les Français. Mais alors, comment peut-on devenir infirmier ou infirmière ? Quelles sont les implications du métier ? Et surtout, comment bien préparer sa carrière ? Réponses.

Pourquoi le métier d’infirmier et d’infirmière est si attractif aujourd’hui ?

Vous aurez sans doute remarqué durant la période de crise sanitaire liée au Covid les manques et les besoins d’un hôpital public devenu exsangue. On évoquait en effet souvent la détresse du personnel soignant qui ne pouvait répondre aux besoins de ses patients par manque de ressources, de lits ou tout simplement d’individus formés. Se lancer vers le métier d’infirmier et d’infirmière dans la Fonction Publique hospitalière, c’est donc d’abord faire un acte citoyen.

Mais c’est aussi s’assurer une carrière riche et épanouissante. Se mettre au service des autres est en effet certainement l’un des choix les plus stimulants pour les êtres sociaux que nous sommes. En outre, le métier offre la possibilité d’évoluer en se spécialisant au fil des années. Le salaire infirmier débutant, accessible après trois ans de formation, est environ de 1800 euros brut pour atteindre plus de 2700 euros brut en fin de carrière. Si vous voulez plus de chiffres, visitez le guide de l’infirmière sur le blog de la CRH, expert de la retraite pour les soignants.

métier infirmier

Le métier d’infirmier et d’infirmière au quotidien

Si certaines choisissent de devenir infirmière à 40 ans aujourd’hui, c’est souvent pour les perspectives d’évolution ou la garantie de l’emploi, mais il existe toujours une composante profondément humaine à un tel choix de carrière. Le métier d’infirmier ou d’infirmière au quotidien, c’est en effet prendre soin des autres, leur proposer une écoute active et jouer le rôle de soutien auprès des proches des patients.

Par ailleurs, il s’agit également d’un travail d’équipe. Le binôme formé avec l’aide-soignant est l’un des maillons les plus déterminants sur la qualité du soin proposé par un établissement. Avec la spécialisation croissante desdits soins, la hausse des comorbidités et la progression constante des maladies chroniques, l’infirmière ou l’infirmier joue un rôle toujours plus central dans l’hôpital et devient donc un poste à toujours plus hautes responsabilités.

Bien penser sa carrière d’infirmier et d’infirmière

Le métier d’infirmier et d’infirmière peut s’exercer dans de nombreuses structures. EHPAD, Centres hospitaliers, établissements de soin de longue durée ou encore centres spécialisés en psychiatrie, les possibilités sont nombreuses pour ceux qui souhaitent se reconvertir en infirmier. Il faut également savoir que certaines spécialisations permettront d’augmenter le salaire de l’infirmier ou de l’infirmière. Un argument non négligeable pour le métier.

Les perspectives d’évolution de carrière sont nombreuses au sein de la Fonction Publique et celle-ci offre également des avantages particuliers au moment de la retraite. Néanmoins, si la caisse de retraite des infirmiers hospitaliers permet d’assurer un revenu correct, il reste tout de même conseillé de prévoir une complémentaire retraite, comme celle proposé sur le site chr.cgos.info. Les infirmiers ou les infirmières savent plus que de juste recommander de la citrate de bétaïne pour une gueule de bois et ces experts de la retraite sauront eux vous guider vers une solution confortable pour vos vieux jours. À chacun son métier !