manger équilibré

Dans nos pays industrialisés, la nourriture est partout. Publicités omniprésentes, fast-foods colonisant les centres urbains et modes de vie express se rappellent en permanence à nos estomacs et produisent une surconsommation néfaste pour nos organismes. La tentation de la facilité nous oriente vers des plats préparés, élaborés à partir d’ingrédients de qualité médiocre et bourrés d’additifs alimentaires. Dans ces conditions, comment réussir à manger équilibré ?

Une alimentation saine passe d’abord par la diversité dans nos assiettes. Contrairement aux idées reçues, il n’existe pas de distinction claire entre « bons » et « mauvais » aliments. Tout est affaire de dose. La planification des repas participe également à une bonne assimilation des nutriments. En matière de nutrition, le facteur temps est primordial. Enfin, la sensation de faim doit être éduquée pour ne pas céder aux sirènes grasses et sucrées de la junk-food et ses conséquences néfastes pour la santé. Au menu de notre article, diversité, équilibre et satiété.

Varier pour manger équilibré

Manger équilibré consiste avant tout à diversifier son alimentation. Un repas sain doit nécessairement comprendre protéines, glucides et lipides dans des proportions adaptées au mode de vie de chacun. Les vitamines, minéraux et autres oligo-éléments doivent également faire partie du menu hebdomadaire pour permettre à l’organisme de reconstituer ses réserves en nutriments. Selon l’avis du laboratoire de compléments alimentaires naturels Dynveo, il est indispensable d’apporter des doses régulières de ces éléments pour bénéficier d’une bonne santé et se prémunir des maladies.

On considère généralement 5 grandes familles d’aliments, féculents, viande-oeufs-poisson, fruits et légumes, matières grasses et produits laitiers, chacune apportant son lot de nutriments spécifiques. L’objectif est de consommer sur une semaine l’ensemble de ces 5 familles en en variant les représentants. L’important est de respecter les doses en fonction des familles. Les jus de fruits naturels peuvent être consommés à l’envi tandis que la viande ne devrait apparaître au menu que ponctuellement. Pour éviter les carences, vous pouvez également utiliser les compléments alimentaires naturels.

manger de manière saine

3 à 4 repas équilibrés chaque jour

Manger équilibré, c’est aussi favoriser une assimilation échelonnée sur la journée. Répartir correctement les prises alimentaires, c’est faciliter le transit et permettre au corps d’intégrer les nutriments dont il dispose à son rythme. On considère généralement que 3 repas équilibrés sont nécessaires à une personne normalement active, petit déjeuner, déjeuner et dîner. A cela, on peut ajouter un goûter pour apporter un surplus d’énergie au corps en cas de fringale.
Le petit-déjeuner est indispensable pour les personnes actives dès le réveil. Il doit être complet pour subvenir aux besoins physiques et intellectuels auxquels vous devrez faire face en vous rendant au travail. Une boisson chaude, un produit céréalier, un fruit et un peu de matière grasse vous permettront de recharger les batteries. Le déjeuner et le dîner sont modulables en fonction des habitudes de vie de chacun. On peut y manger entrée, plat et dessert, composés de crudités, de viande, d’œufs ou de poisson puis d’un laitage ou d’un fruit.

Manger en fonction de ses besoins

Manger équilibré est aussi affaire de sensation et de style de vie. Apprendre à écouter son corps et à ne pas céder aux injonctions publicitaires nécessite une certaine discipline. Pour intégrer cette rigueur, il est important de se baser sur son propre style de vie et les besoins alimentaires qui en découlent. Un sportif invétéré pourra sans problème prendre un goûter avec un apport de sucre conséquent, vite éliminé par l’effort, tandis qu’un sédentaire stockera ces « mauvaises graisses » au sein de son organisme et prendra du poids.
L’âge, le sexe ou la condition physique influent nettement sur le comportement alimentaire. Là encore, écouter les sensations d’appétit et de satiété est absolument nécessaire pour se nourrir dans de bonnes conditions. Un travail sur soi qui peut se révéler frustrant au départ mais produira très rapidement de telles conséquences que chacun y puisera joie de vivre et cohérence corporelle !