fabriquer son e-liquide avec nicotine

Pour de nombreux ex-fumeurs, vapoter leur a permis de s’éloigner de la cigarette et de ses méfaits. Plus douce, plus savoureuse et surtout plus saine, la cigarette électronique dispose de bien des avantages par rapport à son ancêtre classique. Pourtant, de nombreux vapoteurs se lassent des « juices » parfois insipides proposés dans le commerce et cherchent des solutions adaptées pour fabriquer leur propre e-liquide.

Trop chers, peu parfumés et peu écologiques avec leurs packages plastiques à renouveler sans cesse, les e-liquides du commerce sont donc peu à peu remplacés par des solutions DIY, très adaptées aux nouvelles exigences des consommateurs. Des sites spécialisés proposent bases, boosters de nicotine et arômes pour vous permettre d’élaborer votre propre mélange. Retour sur les e-liquides DIY, un nouveau souffle de liberté dans vos poumons.

Choisir et élaborer sa base

Première étape de l’élaboration de votre potion magique, la base. Elle constitue le fond neutre de votre e-liquide. Sa composition est diversement proportionnée et mêle deux ingrédients principaux, la glycérine végétale et le propylène glycol. Chacun de ces composants a des propriétés particulières. Le propylène (PG) a pour fonction première d’accentuer les saveurs et il est en grande partie responsable du fameux « hit », très recherché par les vapoteurs.

A l’inverse, la glycérine (VG) ne dispose pas des mêmes qualités d’exhausteur de goût mais permet la concentration de la vapeur grâce à sa forte viscosité, ce qui lui confère de la densité et de la douceur. On trouve toutes sortes de bases dosées à proportions différentes. A chacun de choisir la bonne au moment de fabriquer son e-liquide. Pour en savoir plus sur le dosage pour diy, suivez le lien !

De l’ajout des arômes

Si le vapotage remporte un si franc succès, ce n’est pas seulement pour l’aide au sevrage qu’il apporte aux fumeurs mais aussi et surtout pour la diversité des arômes disponibles. Au contraire de la clope qui pue, la vapote se dote de toutes sortes de parfums que l’on peut regrouper sous 6 grandes catégories d’arômes : les fruités, les mentholés, les classiques, les gourmands, les bonbons et les boissons. Dans chaque catégorie, on trouve une myriade de saveurs différentes. Chacun peut ainsi fabriquer son e-liquide à l’aune de ses propres goûts !

En effet, une fois la base choisie, il vous faudra introduire un booster de nicotine dans votre mélange. Proportionné en fonction de la concentration en nicotine souhaitée, vous pourrez ensuite ajouter votre arôme favori. Il est recommandé d’utiliser un arôme concentré si vous êtes adepte d’une saveur unique mais rien ne vous empêche de varier les plaisirs en croisant les multiples parfums à votre disposition.

Matériel et méthodes pour fabriquer son e-liquide

Le processus peut sembler compliqué pour fabriquer son e-liquide mais vous verrez, on se prend facilement au jeu de l’expérience. Une base, un booster, un ou plusieurs arômes, laissez reposer et le tour est joué ! Certains ajoutent des additifs pour relever le goût ou apporter la touche finale à leur mélange. Pour bien connaître les volumes à incorporer en vue d’obtenir une certaine concentration de nicotine, utilisez les calculateurs comme celui de Vapoclope, votre protocole de fabrication n’en sera que plus facile à suivre.

Fabriquer son e-liquide est donc à la portée de tous grâce à la diversité des produits proposés mais aussi à l’accompagnement des professionnels vers votre indépendance de création. Quelques flacons, des seringues et des gants et vous voilà prêt à relever le défi, à inventer de nouvelles recettes et à les partager sur les forums des amateurs de vapotage du monde entier !