Intolérance au lactose, lactolérance

Pour commencer à parler de l’intolérance au lactose il est essentiel de savoir qu’est-ce que le lactose. Le lactose est un sucre qui est présent principalement dans le lait. Il ne faut pas confondre l’allergie aux protéines de lait de vache, qui va provoquer des symptômes plus graves, à l’intolérance au lactose.

Quels sont les symptômes ?

Le symptôme le plus fréquent est dû à la fermentation du lactose dans le tube digestif qui va provoquer des douleurs et des crampes abdominales mais encore des ballonnements, de diarrhées ou au contraire de constipation. Les enfants peuvent également souffrir de vomissement.

Les personnes qui souffrent d’intolérance au lactose ne présentent que quelques symptômes, en général un ou deux parmi la liste. Les symptômes vont apparaitre un quart d’heure ou quelques heures après l’ingestion de lactose, dans certains cas, ils peuvent apparaître uniquement le lendemain et durée plusieurs jours.

L’intensité des symptômes va dépendre du degré de l’intolérance de la personne. Deux personnes souffrant de l’intolérance au lactose peuvent ne pas avoir les mêmes symptômes et ne pas souffrir de ces symptômes avec la même intensité.

D’où vient l’intolérance au lactose ?

L’intolérance au lactose peut venir de deux causes.

La première cause serait due à une mutation génétique, appelée alactasie primaire qui provoque une absence de lactase dans l’organisme. Dans ce cas de figure, l’intolérance et les symptômes qui l’accompagne sont irréversible.

En revanche, la deuxième cause serait une destruction de la muqueuse intestinale due à une maladie, comme l’allergie au gluten, c’est l’alactasie secondaire et contrairement à l’alactasie primaire, ce trouble reste temporaire et l’intolérance au lactose partira lorsque la personne sera guérie de sa maladie.

Intolérance au lactose

Le diagnostic : Les tests à faire

Le premier test est de faire un sevrage en lactose pendant une dizaine de jours pour déterminer si le lactose est réellement la cause des maux subis. Tout va porter sur l’observation de la disparition ou non des symptômes. 

Si ce premier diagnostic vous révèle la présence de l’intolérance au lactose, il est conseillé de vous rendre chez votre médecin traitant pour procéder au test médical avec prise de sang.

Intolérant(e) et alors ?

  • Les trucs et astuces pour vivre au mieux

Il n’existe pas de traitements au sens propre dans les cas d’intolérances au lactose. En revanche, il existe plusieurs petits trucs pour ne pas la subir.
La principale méthode est l’éviction totale du lactose, elle consiste à ne plus ingérer de lactose du tout, ce qui nécessite d’être extrêmement vigilant. Il faudra prendre de nouvelles habitudes, lors des courses, de la préparation des repas et surtout lors des repas à l’extérieur.

  • Les compléments alimentaires à base de lactase

Les compléments alimentaires vont vous aider en créant la lactase que votre corps ne produit pas ou plus. Ils vont vous permettre de savourer vos repas sans restriction et sans symptômes !

La gamme de produits la plus connue est Lactolérance qui existe en 3 formats : Lactolérance 4500 (pour une intolérance modérée), Lactolérance 9000 (pour une intolérance sévère) et Lactolérance 1Day (pour tout niveau d’intolérance et en une seule gélule quotidienne). Les gélules de lactase Lactolérance sont également disponibles en pharmacie.