matelas pour un bon sommeil

Dans nos sociétés hyper-connectées et sur-stimulées, il n’est pas toujours évident de récupérer après une journée de travail. La prolifération des objets connectés et le rythme toujours plus soutenu qui guide nos vies tend à limiter notre capacité à déconnecter du monde et rend notre sommeil de moins en moins régénérant. Pourtant, toutes les études le montrent, un sommeil de qualité est indispensable à une bonne santé physique et mentale.

Malgré cela, il appert que de nombreux Français tardent à faire changer de matelas. On recommande généralement de le remplacer lorsque celui-ci atteint l’âge vénérable de 10 ans, pourtant rares sont ceux qui le changent avant 13 ou 14 ans. Ainsi, la qualité de sommeil diminue peu à peu et engendre parfois des troubles qui peuvent avoir des répercussions sur la vie au quotidien. Explications.

Des signes qui ne trompent pas

Changer son matelas doit avant tout répondre à un besoin de confort. La qualité de votre sommeil influe à long terme sur votre santé mais il est vivement recommandé de faire attention aux premiers signes plutôt que d’attendre l’apparition de troubles plus sérieux. Des courbatures au réveil, notamment au niveau du dos, de la tête ou encore des cervicales sont des alertes à ne pas négliger car elles annoncent de plus graves problèmes qui peuvent se déclencher avec le temps.

Par ailleurs, une fatigue récurrente au réveil, la difficulté à récupérer après de longues journées ou encore des difficultés d’endormissement peuvent être liées à une déficience de votre matelas. Enfin, sachez qu’un matelas vieillissant est un véritable nid d’incubation pour les acariens. Il peut aussi, s’il n’est pas nettoyé suffisamment régulièrement, devenir un piège à poussière facilitant le développement de pathologies respiratoires ou d’allergies. Alors, avant de subir ces désagréments, visitez le site le roi du matelas.

changer de matelas

Des défauts structurels dus au temps qui passe

Même si vous ne souffrez pas de pathologies ou que la qualité de votre sommeil reste acceptable, il est tout de même nécessaire d’anticiper pour éviter le développement, souvent insidieux, de troubles du sommeil futurs. Pour cela, il est tout aussi indispensable de surveiller votre alimentation que l’état de votre lit. Vérifiez que le sommier est en bon état car usé, il participera à la dégradation de votre matelas. Soyez donc attentif aux couinements des ressorts et remplacez rapidement les lattes cassées.

Côté matelas, surveillez sa forme régulièrement. Un matelas en bon état doit récupérer rapidement sa forme lorsque vous vous réveillez. S’il est affaissé, testez sa souplesse en appuyant fortement sur les zones très sollicitées comme la région des fesses ou des épaules et comparez la avec celle d’une région peu soumise au pressions comme celle des pieds. Si la différence de souplesse et de résilience est notable, c’est qu’il est temps de changer de matelas.

Changer de matelas pour mieux dormir à deux

Lorsque l’on partage un matelas, il est encore plus important de surveiller son état. En effet, les contraintes subies par le matelas sont deux fois plus importantes et le confort des usagers peut vite décliner, notamment si l’un au moins des dormeurs est actif durant la nuit. Le principal problème observé dans ce cas est la formation d’une cuvette au milieu du lit, qui attire l’un contre l’autre les dormeurs et participe grandement aux difficultés à se régénérer pendant le sommeil.

Le matelas est aussi un vecteur de transmission des mouvements nocturnes. Si vous êtes fréquemment réveillé par votre partenaire de chambrée ou si le moindre de ses sursauts vous est transmis par contact, c’est sûrement qu’il est temps de changer de matelas. Ne négligez pas ces signes. Le matelas devrait toujours être l’écrin intime de vos nuits et votre meilleur refuge, alors prenez en soin et changez le dans les temps !