téléassistance

Les progrès de la technologie et les percées médicales n’ont pas seulement entraîné un allongement de l’espérance de vie : dans leur sillage, elles ont également provoqué la naissance de la téléassistance.

Ce service a pour objectif premier de permettre aux personnes âgées de concilier l’usage de l’autonomie et de la vivacité dont ils disposent encore, avec les fragilités dont le temps les a marquées.

Si de nombreux seniors font le choix de rester autonomes aussi longtemps qu’ils le peuvent, la téléassistance a pour objectif de rendre possible cette autonomie, sans toutefois perdre de vue les risques liés aux fragilités.

Concilier autonomie et fragilités

La téléassistance est née dans le courant des années 1970. Elle permet de maintenir un lien, ténu mais constant, entre une personne âgée isolée et toute aide qui peut lui être nécessaire. Elle réussit ainsi le pari complexe d’une présence qui se veut permanente sans être infantilisante.

Dans les faits, la personne qui bénéficie de l’assistance est équipée d’un dispositif qui lui permet de contacter aisément et à tout moment un opérateur capable d’initier des actions en réponse à des situations diverses.

Le bénéficiaire peut donc profiter de son autonomie et vivre hors de toute dépendance. Les situations nécessitant une intervention ou une aide particulière sont prises en charge grâce au lien permanent avec l’opérateur.

La téléassistance, un lien permanent

Des modalités diverses

Le dispositif servant à équiper la personne bénéficiaire peut être :

  • Installé par les services du prestataire qui le fournit ;
  • Envoyé par courrier et joint à une notice permettant au bénéficiaire ou à ses proches de procéder à son installation.

La modalité d’installation varie en fonction du prestataire retenu pour fournir le service.

Des capacités variables

Les dispositifs proposés présentent des caractéristiques et des fonctionnalités multiples. Ainsi, certains d’entre eux sont installés au domicile du bénéficiaire et permettent de détecter des événements précis, comme une chute par exemple, mais uniquement au sein du domicile.

D’autres dispositifs sont amovibles et permettent de prolonger l’assistance au-delà du domicile, dans les différents déplacements de la personne âgée. Cette mobilité, rendue possible grâce aux progrès réalisés en matière de GSM, peut même s’accompagner de la possibilité de géolocalisation.

Cela est bien utile lorsqu’en cas d’incident détecté, le senior a perdu connaissance et qu’il est nécessaire de déterminer sa localisation afin de lui envoyer les secours.

Si certains dispositifs ne peuvent fonctionner que grâce à l’action du bénéficiaire, d’autres sont munis de capteurs et peuvent détecter les incidents dès qu’ils surviennent, sans aucune action de la part du bénéficiaire.

informations téléassistance

Des formes de plus en plus abouties

Certaines critiques ont porté sur le caractère stigmatisant des dispositifs de téléassistance. Ces critiques se fondaient notamment sur le caractère reconnaissable de ces dispositifs qui exprimait trop ouvertement la nature dépendante et vulnérable du bénéficiaire.

En réaction, les dispositifs se sont vu attribuer des formes et des présentations bien plus subtiles, plus discrètes et même élégantes. Le senior a bien plus d’aisance à porter son dispositif dès lors que celui-ci a l’apparence d’un beau bracelet ou d’un simple collier.

Des idées intéressantes sont présentées ici pour les seniors qui attachent du prix à leur apparence.

 

Une prise en charge prompte

Un senior isolé est exposé à de nombreux accidents domestiques. Cet article en parle.

Contacter les proches

En fonction des caractéristiques du dispositif utilisé, à la détection d’un incident, l’opérateur a la possibilité de s’enquérir de l’état du bénéficiaire. En l’absence de réponse de la part de celui-ci, il est de coutume de contacter ses personnes proches afin d’opérer un contrôle physique.

Les renseignements concernant les personnes proches sont fournis à l’occasion de la souscription du service. Il s’agit généralement de voisins capables d’intervenir dans des délais courts, de parents ou encore de toute personne dont la proximité permet un contrôle rapide de l’état du bénéficiaire.

Contacter les secours

Lorsqu’il n’est pas possible de contacter les proches ou lorsque le contrôle par ces proches a révélé un incident nécessitant une prise en charge médicale, l’opérateur est en mesure de contacter les secours et de les envoyer vers le bénéficiaire afin d’assurer cette prise en charge.

Détecter la détresse

Lorsque, grâce aux capteurs et autres éléments permettant de suivre l’état du bénéficiaire, l’opérateur détecte un incident de nature à constituer une détresse ou un risque pour le bénéficiaire de la téléassistance, il peut également contacter les secours afin que soit mise en œuvre une assistance à la mesure de la détresse détectée ou du risque encouru.