La téléconsultation est l’une des preuves les plus flagrantes de l’évolution numérique des soins de la santé. En mars 2019, l’on pouvait comptabiliser 7939 actes de téléconsultation. Ce qui fait approximativement une augmentation de 200 % par rapport à novembre 2018. Aujourd’hui, avec la pandémie de Covid-19, un coup d’accélérateur est donné à ce procédé. Très prisée pour ses nombreux avantages, il faudrait absolument adopter cette mesure.

Qu’entend-on par l’expression « téléconsultation » ?

La téléconsultation représente une récente forme de pratique médicale à distance. Elle s’appuie sur les NTIC et son but est de mettre en contact les professionnels de la santé et leur patient. Cette pratique répond à des besoins de :

  • Modernisation ;
  • Simplification de procédures médicales ;
  • Accessibilité aux soins de santé ;
  • Sécurité à l’heure du Covid-19.

Cependant, le spécialiste peut refuser de téléconsulter. C’est souvent le cas si la pathologie de la personne souffrante requiert un examen physique par un spécialiste à l’hôpital. Il est important de comprendre que la téléconsultation ne pourrait pas toujours remplacer une consultation classique.

La téléconsultation ne représente qu’un volet de la télémédecine. Cette dernière regroupe en plus, la téléexpertise, la télésurveillance et la téléassistance. Par ailleurs, il faut noter que les appels téléphoniques ou les consultations via d’autres types de logiciels ne sont pas considérés comme de la téléconsultation. La présence d’une caméra est donc déterminante pour parler de télémédecine.

Quels sont les avantages de ce procédé ?

Comme mentionnés précédemment, la téléconsultation répond à des besoins de sécurité, d’accessibilité et de simplification. Voici ce qu’on en tire comme principaux atouts :

Se protéger de la Covid-19 

Dans ce moment de crises sanitaires où les déplacements doivent être tamisés par ordre d’importance, la téléconsultation s’avère salutaire. Elle empêche de mettre le nez dehors et permet de réduire significativement le risque de contamination au Coronavirus.

Lutter contre les déserts médicaux 

La téléconsultation résout le problème des populations qui vivent dans des zones géographiques où la présence des hôpitaux est faible. Cela règle tant soit peu, les difficultés d’accessibilité aux professionnels de la santé.

Résoudre les problèmes de la distance 

Un individu trop fatigué pour supporter un long trajet en vue de se faire soigner peut également voir les barrières de la distance brisées. Même s’il est en voyage, il n’aura aucun mal quant au suivi régulier et normal de ses soins.

Faciliter le quotidien des personnes malades 

Une personne clouée au lit et qui n’est pas capable de se relever pourra avoir une vraie consultation sans sortir de chez elle. Les individus âgés ou dépendants se voient réduire la tâche.

Résoudre les problèmes de disponibilité 

Un patient qui manque aussi de temps pour aller en consultation voit sa problématique résolue par l’avènement de la téléconsultation. Depuis son lieu de travail ou partout ailleurs, il est désormais possible de voir un médecin.

Désengorger les urgences 

Les affections qui ne sont pas graves peuvent facilement prises en charge à distance. Ce qui rendrait un fier service aux urgences engorgées.

Comment se déroule une téléconsultation ?

Le déroulement de la téléconsultation est relatif à la plateforme utilisée. Cependant, voici les étapes phares qui leur sont communes :

La prise de rendez-vous

La téléconsultation est possible uniquement sur l’accord du médecin. Auparavant, une obligation pesait sur le fait que le patient devrait préalablement voir le professionnel au cours d’une consultation physique. Désormais avec la crise de la Covid-19, une rencontre initiale n’est plus exigée. La date et l’heure du rendez-vous seront déterminées conjointement par le professionnel de la santé.

La connexion à la plateforme

Une téléconsultation formelle se déroule sur des plateformes dédiées. Cela offre l’avantage d’utiliser un outil spécialisé qui garantit la sécurité des données médicales qui seront échangées. La sécurité des informations est donc le plus gros atout d’une plateforme dédiée.

La téléconsultation en elle-même

Quand la séance démarre, le médecin discute alors avec le patient comme s’il s’agissait d’une consultation classique. Puisqu’il ne dispose pas d’une présence physique, il devra pour cela paraître insistant et poser beaucoup plus de questions. Cela vise à mieux comprendre le problème du patient. Le professionnel de la santé est également autorisé à demander au malade de lui montrer certaines parties de son corps si cela est nécessaire. Il dispose aussi de la possibilité de délivrer une ordonnance ou des demandes d’examens électroniques.

Le paiement des frais

Le paiement de la consultation se fait naturellement en ligne. Les procédures pour ce faire sont relatives à la plateforme utilisée pour la téléconsultation. Les frais de consultation sur Internet sont généralement équivalents aux coûts d’une consultation physique. Ils sont aussi variables en fonction de la spécialité sollicitée.

Assurances et téléconsultation : que savoir ?

En effet, les frais de téléconsultation sont couverts par l’assurance. Il faut noter cependant que les avis téléphoniques et les consultations via d’autres logiciels doivent être gratuits. L’assurance maladie ne couvre que le remboursement de la consultation en ligne qui est faite par visioconférence. C’est-à-dire qu’elle devra être faite avec une caméra.

La sécurité sociale couvre les frais en charge à une hauteur de 70 %. La complémentaire santé quant à elle supportera les 30 % restants.