maladie silencieuse

Maladie silencieuse, la sclérose en plaques atteint 1 personne sur 1000 de façon générale. Cependant, cette prévalence dépend de chaque pays. C’est ainsi qu’en France, selon l’Arsep, 100 000 personnes sont affectées par la sep pour 2,3 millions de malades dans le monde. Chaque année, près de 5000 nouveaux cas sont découverts en France. qu est ce que la sclérose en plaque ? Cet article vous renseigne sur la sclérose en plaques définition, ses causes et ses symptômes.

Sclérose en plaques : définition médicale

La sclerose en plaques est une maladie auto immune qui affecte le système sensitif central. Elle atteint en particulier des parties sensibles de l’organisme notamment le cerveau, les nerfs oculaires et la moelle épinière. Lorsqu’elles sont touchées, ces parties sont identiques à des plaques visualisables lors d’une imagerie par résonance magnétique. C’est de ce fait que provient l’appellation sclérose en plaques.

La gravité et l’évolution de la maladie de la sclérose en plaque sont très variables. En effet, cette dernière a été élucidée premièrement en 1868 par le spécialiste Jean Charcot. Celui-ci a réussi à identifier la caractéristique principale de la sep. Il s’agit des réactions inflammatoires entraînant au niveau de certaines parties l’extinction de la myéline.

Vous vous demandez sans doute quelles sont les causes de la sclérose en plaques ! En raison de sa complexité, la sclérose multiples survient en présence d’une fusion de facteurs environnementaux. Elle peut être également causée par des facteurs génétiques prédisposants. Pour en savoir davantage sur cette maladie auto immune, vous pouvez consulter un neurologue, qui pourra vous fournir des informations sur la maladie et les traitements.

sclérose en plaque

Quelles sont les symptômes de la maladie ?

Les symptômes de la sclérose en plaques varient en fonction de la localisation de ces dernières. Ils dépendent donc de la partie du système nerveux qui est affectée par le gonflement. Les signes de la maladie varient également d’un individu à un autre et d’une poussée à une autre. Cependant, la sclérose en plaques commence majoritairement par un seul symptôme. Les plus prédominants peuvent être répertoriés comme suit :

Des troubles de la vue

La sclérose en plaques peut se manifester par une vision double, une perte complète ou partielle de la vue, des douleurs chaque fois que l’on bouge les yeux, des mouvements ophtalmiques involontaires. Ces troubles sont dus à une inflammation du nerf optique.

Des troubles sensitifs

Une personne atteinte de la sep, peut ressentir chaque fois qu’elle bouge la tête, des douleurs brèves et des fourmillements. Elle peut également avoir l’impression de ressentir des décharges électriques.

Autres symptômes

Plusieurs autres symptômes peuvent indiquer la présence de la maladie. On peut citer: un engourdissement au niveau d’un ou de plusieurs membres, une fatigue anormale, des grelottements et une incapacité à maîtriser les mouvements des bras et des jambes. Dans le même sens, les contractions douloureux au niveau des muscles peuvent être ressenties par le porteur du mal.

Par ailleurs, certains symptômes surviennent quand la maladie connaît une forte évolution. Ce sont notamment des difficultés d’élocution, des troubles urinaires, des troubles de mémoire et une paralysie partielle ou complète de n’importe quel membre du corps.

SEP : tout savoir sur le diagnostic

Il n’existe pas des examens permettant de diagnostiquer avec certitude une sclérose en plaques. Toutefois, le diagnostic sclérose en plaque symptômes est fondé habituellement sur :

  • des antécédents médicaux,
  • un test physique,
  • une IRM.

Précisons que les antécédents médicaux sont obtenus sur la base d’un questionnaire médical. L’IRM est quant à elle utilisée pour la visualisation des lésions dans la substance blanche des parties du système nerveux. Quoi qu’il en soit, toute personne diagnostiquée nécessite d’un accompagnement particulier, à la fois sur le plan médical et psychologique.