fuite de la valve du coeur

Les problèmes cardiaques sont parmi les plus angoissants mais aussi les plus courants à partir d’un certain âge. Pour les patients, l’annonce d’un problème cardiaque fait en effet remonter des craintes ancestrales à la conscience et l’imaginaire collectif participe également à la psychose, notamment lorsqu’il s’agit de l’annoncer aux proches. Ceux-ci peuvent en effet avoir des réactions démesurées alors que certains problèmes sont aujourd’hui très bien pris en charge.

La fuite de la valve du cœur, appelée aussi valve mitrale, fait notamment partie de ces symptômes. En effet, dans une bonne partie des cas, ce type de pathologie ne nécessite pas d’intervention immédiate. Pourtant, malgré les bons soins d’un cardiologue et son attention à rassurer la personne, elle peut, comme tout problème cardiaque, générer du stress et de l’angoisse chez le patient. Il est alors important d’obtenir un deuxième avis pour se rassurer. Explications.

Qu’appelle-t-on « fuite de la valve du cœur » ?

La valve mitrale joue le rôle de sas entre l’oreillette et le ventricule gauches du cœur. Lors de la contraction du ventricule, elle se ferme pour éviter un reflux du sang vers l’oreillette et son retour vers l’aorte. La fuite de la valve du cœur, aussi appelée insuffisance mitrale, se caractérise donc par un retour du sang vers l’atrium et l’oreillette gauche durant la contraction du cœur, que l’on appelle aussi la systole. Il vous suffit de cliquer ici pour en savoir plus.

La fuite de la valve du cœur peut être aiguë lorsqu’elle survient brutalement après rupture des cordes qui forment le tissu de la valve mais elle est le plus souvent chronique. La dégradation de sa fonction intervient alors de manière graduelle. Les causes de cette dégradation peuvent être d’origines diverses. Maladie de Barlow chez la femme jeune, dégénérescence du tissu élastique chez le sujet âgé mais aussi tramas, tumeurs ou résultat d’un apport médicamenteux inadapté.

valve du coeur

Quel professionnel consulter ?

Le cardiologue est bien sûr le praticien idoine pour traiter ce genre de symptôme. Son expertise permettra de déterminer avec précision les causes du trouble et ainsi de répondre d’y manière efficiente. En effet, la fuite de la valve du cœur peut prendre de multiples formes. Lorsqu’elle est chronique, la dégradation du tissu peut évoluer de manière modérée ou au contraire très rapide, ce qui justifiera parfois une opération immédiate.

De même, les origines de la fuite mitrale du cœur imposent des traitements différents au patient. Si la patiente en question, car ce sont principalement les femmes qui sont touchés par cette situation spécifique, est âgé de moins de 40 ans par exemple, c’est sûrement qu’elle souffre de la maladie de Barlow. Elle devra donc être traitée en conséquence, ce qui implique des procédures plus lourdes et surtout prioritaires par rapport aux cas classiques.

Un deuxième avis pour confirmer le diagnostic de la fuite de la valve du cœur

Demander un deuxième avis médical est ainsi vivement conseillée dans les cas où la diagnostic commande à une opération rapide. C’est notamment le cas pour les patients présentant une autre pathologie cardiaque associée, une fuite sévère « asymptomatique », une chirurgie contre indiquée, ou un jeune âge suspect d’être la cause de la fuite. Un deuxième avis permettra d’étayer le diagnostic et, le cas échéant de confirmer la nécessité d’opérer rapidement.

Un deuxième avis concernant une fuite de la valve du cœur est aussi un espace temps idéal pour rassurer le patient et lui permettre de poser les questions qui l’assaillent. En plus d’assurer le diagnostic, le praticien pourra donner des informations complémentaires sur la chirurgie si elle s’avère incontournable, en lister les principaux bénéfices et risques ou encore expliquer au patient si sa pathologie le rend plus exposé aux risques de développer une autre affection cardiaque.