médical impression 3D

Dans le secteur de la santé, l’impression 3D a déjà montré des applications médicales étonnantes. Cette technologie révolutionnaire offrant efficacité, haute précision et une réduction des coûts permet aux patients de bénéficier de traitements personnalisés et efficaces. Il ne fait aucun doute qu’on entendra encore beaucoup parler de l’impression 3D dans les prochaines années. Voici quelques applications existantes qui améliorent le monde médical d’aujourd’hui, et quelques accessoires qui révolutionneront la médecine de demain.

Outils de travail adaptés aux besoins du praticien

L’impression 3D en médecine devient très utile à bien des égards. Par exemple, il est maintenant possible d’avoir recours à cette technologie pour créer des accessoires médicaux imprimés en 3D sur mesure, totalement adaptés au travail et aux besoins spécifiques des différents praticiens. L’utilisation de l’impression 3D est particulièrement utile en ce qui concerne la création d’outils, elle permet d’en réaliser un ou plusieurs de manière rapide, précise et peu coûteuse. La plupart des professionnels de la santé font appel à des sociétés spécialisées dans l’impression 3D telle que l’entreprise 3D Hubs qui réalise des travaux de haute qualité d’impression 3d Toulouse.

Création de modèles médicaux

Parmi les accessoires médicaux imprimés en 3D les plus utiles on retrouve les modèles médicaux. Grâce aux scanners de leurs patients les médecins peuvent utiliser des logiciels 3D pour faire des simulations et s’entraîner avant l’opération. Avec l’impression 3D, il est maintenant possible d’aller plus loin et d’obtenir de véritables modèles médicaux.

Certains chirurgiens utilisent déjà cette méthode pour créer des modèles en 3D afin de s’entraîner sur la réplique réelle du foie, du cœur, du genou ou de toute autre partie du corps du patient. Cette technologie est particulièrement utile pour les opérations chirurgicales difficiles car le chirurgien pourra s’entraîner autant de fois qu’il le souhaite avant l’intervention et sera donc mieux préparé. Le but ultime recherché est un gain de temps et d’efficacité afin de préserver la santé du patient.

Si vous travaillez dans le secteur de la santé et êtes intéressé par l’impression en 3D de vos modèles médicaux, n’hésitez pas à demander un devis impression 3d.

Peau imprimée en 3D

Afin d’aider les personnes brûlées dans leur traitement la peau imprimée en 3D peut être incorporée sur leur corps. Les opérations de greffe de peau pourront ainsi être drastiquement réduites en utilisant des peaux bio-imprimées. En fonction de la brûlure et de la gravité de la blessure la guérison complète du patient peut prendre jusqu’à plusieurs mois. Grâce à une peau bio imprimée en 3D, les médecins peuvent transférer des cellules de peau saine sur la blessure ce qui rend le traitement plus rapide.

imprimés en 3D

Accessoires médicaux imprimés en 3D en cours de développement

Il existe de nombreuses applications possibles mais les recherches dans ce domaine prennent beaucoup de temps et les contrôles avant une mise en application réelle sont très strictes.

Voici deux exemples d’accessoire en cours de développement qui révolutionneront prochainement la médecine.

L’éponge imprimée en 3D pour lutter contre le cancer

La chimiothérapie est un traitement médical pour lutter contre le cancer extrêmement lourd et éprouvant pour les patients car elle utilise des médicaments très puissants avec de nombreux effets secondaires. Le problème actuel est que lorsque que la médication est injectée chez le patient pour atteindre la zone du cancer, le médicament traverse d’autres parties du corps ce qui peut causer des dégâts sur les autres organes. L’éponge 3D pourrait servir de filtre à la chimio. Elle serait placée dans une veine proche de la zone infectée par le cancer et absorbera le médicament avant qu’il ne se déplace dans le corps. La chimio n’aura donc d’effets que près de la tumeur.

Médicaments imprimés en 3D

Cette méthode permet de créer des pilules avec beaucoup de précision. On pourra par exemple concevoir des comprimés qui seront capables de contenir plusieurs médicaments avec des délais de libération différents. Cette technologie permet la libération de différents composés dans le médicament à un moment donné avec précision et exactitude.

Le premier médicament imprimé en 3D a été approuvé aux États-Unis en 2015. Il s’agit du Spritam qui est un médicament pour les personnes atteintes d’épilepsie.