cure thermale

Enveloppé dans de la boue, vous laissez votre esprit voguer sur les océans de créativité. Si vous aviez su plus tôt que des traitements médicaux pouvaient être si relaxant… Au-travers de procédés holistiques, les centres de cure thermale guérissent les maux du corps et de l’esprit.

Baignoire, vaporarium, piscine, … Les professionnels de ces centres ne sont jamais à court d’idées pour vous soigner. Afin que le plus grand nombre puisse bénéficier des vertus de ces sciences, l’assurance maladie permet à tout chacun d’être bien remboursé d’une cure thermale. Pour autant, ne pensez pas que ce dédommagement se fait de façon aléatoire. Pour en bénéficier, vous devrez vous plier à un certain nombre de règles et suivre une procédure précise.

Dans quel cas être bien remboursé d’une cure thermale ?

Si vous allez dans une cure thermale de votre propre gré, vous pouvez faire une croix sur toutes formes de remboursement. En effet, ne sont dédommagés que ceux s’y rendant sur prescription médicale. Après examen de votre état de santé, un praticien habilité vous délivrera une ordonnance visant à apaiser vos souffrances.

Par ailleurs, pour être bien remboursé d’une cure thermale, votre prescription thérapeutique doit tomber sous le joug d’un des domaines suivants :

  • pathologie des muqueuses bucco-linguales ;
  • affections du système digestif ;
  • troubles psychosomatiques ;
  • maladies urinaires ou métaboliques ;
  • dermatologie ;
  • problèmes cardio-artériels ;
  • gynécologie ;
  • affections du système neurologique ;
  • rhumatologie ;
  • troubles du développement infantile ;
  • phlébologie ;
  • affections du système respiratoire.

Si vous remplissez les deux critères précédents, n’hésitez pas à demander un devis comparatif de mutuelle santé pour dénicher la meilleure offre. Sachant que l’assurance maladie ne rembourse qu’une cure thermale par an, chaque centime d’euro vaut son pesant d’or.

Il est important de noter que le remboursement des frais de transport se base sur la distance vous séparant de la station la plus proche. Si vous décidez d’aller à l’autre bout de la France pour vous soigner, l’État ne couvrira pas vos billets d’avion ou de train.

Reste enfin un élément avec lequel il ne faut absolument pas badiner : la demande de prise en charge. Avant même de poser le pied dans le centre de traitement, vous devez absolument remplir un formulaire n° 11139*02, plus connu sous le nom de « cure thermale – prise en charge ». Pour en savoir plus sur la marche à suivre, fiez-vous aux informations dispensées gratuitement par le site officiel de l’assurance maladie.

remboursement cure thermale

Quelles sont les dépenses couvertes par l’assurance maladie ?

Dans le cadre des dédommagements d’une cure thermale, l’assurance maladie prend en charge quatre volets précis :

  • les frais médicaux ;
  • les dépenses liées au transport ;
  • les frais d’hébergement ;
  • les compensations journalières (si arrêt de travail).

Incluses dans le forfait de surveillance générale, les consultations et les surveillances seront toutes remboursées à hauteur de 70 %. Si le médecin est conventionné, la base de calcul sera de 80 €. Dans le cas contraire, les facturations seront faites en comptant 6,86 €.

Pour optimiser votre budget santé, il est recommandé de souscrire à une mutuelle santé complémentaire. En faisant le bon choix, peut-être que votre cure thermale ne vous coûtera absolument rien.