Chirurgie mammaire

Avoir des seins qui n’ont pas une forme et une taille en adéquation avec la silhouette peut constituer un réel malaise pour les femmes. En effet, des seins trop petits peuvent faire sentir la femme mal dans sa peau, ce qui se traduit par une perte de confiance en elle-même et en ses atouts de féminité.

Cette taille réduite des seins peut avoir lieu lors de la croissance, on parle alors de problème congénital, comme elle peut se développer au fil des ans suite à des régimes amaigrissants consécutifs ou plusieurs grossesses.

Afin d’harmoniser les seins entre eux et par rapport à la silhouette, il existe une solution efficace et qui donne des résultats très satisfaisant depuis plusieurs décennies, c’est la mise en place d’implant mammaire.

1. Présentation

En Tunisie, la chirurgie d’augmentation mammaire par mise en place d’implant est recommandée chez les femmes de plus de 18 ans qui désirent agrandir le volume de leur poitrine. Non seulement cette intervention permet d’augmenter le volume des seins jugés trop petit, mais elle permet aussi d’harmoniser le volume des seins par rapport à la silhouette et permet également de traiter les seins asymétriques.

2. Consultation préopératoire

Afin d’élaborer une démarche thérapeutique adéquate et garantir un résultat, le chirurgien réalise un examen clinique poussé et identifier ainsi tous les paramètres cliniques et psychologiques. Comme pour toute intervention chirurgicale, il sera demandé au patient de réaliser un bilan préopératoire comportant un bilan sanguin complet et une visite du médecin anesthésiste afin de choisir la molécule d’anesthésique adéquate.

En ce qui concerne les implants mammaires, leur forme et leur volume, c’est le chirurgien qui guide le choix du patient. Pour toute chirurgie d’augmentation mammaire, la patiente devra réaliser une mammographie afin d’éliminer tout risque de cancer du sein.

À la fin de la consultation préopératoire, le chirurgien délivre à la patiente quelques recommandations pour garantir le bon déroulement de l’intervention :

  • Arrêter de fumer au moins deux semaines avant et après l’intervention
  • Interdiction de prendre de l’aspirine dans les 10 jours qui précédent l’intervention
  • Arrêter la prise de la pilule contraceptive pendant le mois où la chirurgie d’augmentation mammaire sera réalisée.

3. Déroulement de l’intervention

Anesthésie

La chirurgie d’augmentation mammaire a lieu sous anesthésie générale, dans certains cas, elle peut avoir lieu sous anesthésie vigile, c’est-à-dire que la patiente est anesthésiée localement avec administration de tranquillisants par voie intraveineuse. En cas d’anesthésie générale, le patient devra se présenter à jeun le jour de l’intervention.

L’opération proprement dite

Les implants mammaires permettent d’agrandir le volume des seins et d’améliorer leur forme pour qu’ils soient en adéquation avec la silhouette de la patiente. L’opération dure en moyenne deux heures au bout desquelles la poitrine de la patiente sera transformée.

La première étape est la réalisation des incisions, il en existe trois types :

  • Au niveau de l’aisselle, on parle alors de voie axillaire
  • Sous le sein caché dans un sillon anatomique, c’est la voie sous-mammaire
  • Pour la voie aréolaire, l’incision peut être placée au niveau de la partie inférieure de la circonférence de l’aréole ou elle peut être horizontale et contourne donc le mamelon.

La deuxième étape est la mise en place d’implants. Le chirurgien plastique place les prothèses à travers les incisions dans des loges préalablement préparées :

  • L’implant peut être logé derrière la glande mammaire et en avant des muscles pectoraux, on parle alors d’une loge prémusculaire
  • L’implant peut être placé plus profondément derrière les muscles pectoraux, on parle alors d’une loge retromusculaire

À ce stade, la chirurgie d’augmentation mammaire est terminée et il ne reste au chirurgien plastique que de suturer les incisions avec un fil résorbables et appliquer un pansement compressif pendant vingt-quatre heures.

Cependant, si la patiente souffre d’une ptose mammaire, il est possible que le chirurgien élimine la peau excédante pour améliorer la qualité esthétique de l’intervention.

augmentation mammaire

4. Suivi postopératoire et convalescence

À la suite de l’intervention, des œdèmes et des ecchymoses apparaissent au niveau de la poitrine et qui se dissiperont au bout de trois semaines. En ce qui concerne les douleurs postopératoires, leur intensité varie selon l’emplacement de prothèses. Une prescription antalgique adéquate sera délivrée.

Suite à l’intervention, une nuit à deux d’hospitalisation sont recommandées, ensuite un repos de 4 à 10 jours. La patiente devra porter un soutien-gorge médical pendant au moins six semaines. Pendant deux mois, il est préférable de ne faire aucune activité sportive.

Le lendemain de l’intervention, le chirurgien réalise une consultation de convalescence pour s’assurer que l’opération s’est bien déroulée et rassurer la patiente. Si des soins infirmiers sont nécessaires, une infirmière sera chargée de les prodiguer à l’hôtel.

En cas de doute ou d’interrogation, et même si la patiente est revenue à son pays, elle peut toujours s’adresser à son chirurgien qui répondra à toutes ses questions et peut si nécessaire l’orienter vers un confrère.

5. Résultats

Dès le réveil de la patiente, elle peut contempler le résultat de l’intervention et même le palper. La chirurgie d’augmentation mammaire permet d’augmenter le volume des seins et de leur donner une forme en adéquation avec la silhouette tout en laissant des cicatrices discrètes.

6. Tarifs

En moyenne, une chirurgie d’augmentation mammaire par mise en place d’implant coute 2650 €.