La santé des populations occidentales n’est plus tant altérée par les virus que par des facteurs de dégradation plus insidieux. Chacun est confronté dans son quotidien à de nombreux facteurs facilitant le stress. Malheureusement, le stress amène son lot d’aggravations comme les complications psychiatrique (anxiété, phobie), psychosomatiques (troubles gastro-intestinaux, maladies de peau) ou même immunitaires. Pour s’en défendre, il existe néanmoins des solutions.

Le sport c’est la santé, oui mais lequel ?

En prévention de ces risques, outre une hygiène de vie, le sport peut également arriver comme un atout de choix. Des chercheurs ont d’ailleurs identifié dans une étude publiée dans le British Journal of Sports Medicine [1] un top 3 des catégories de sport qui préviennent le mieux les maladies cardio-vasculaires, dans l’ordre :

  1. la natation,
  2. les sports de raquette,
  3. l’aérobique.

Sans grande surprise, les activités sportives s’articulant autour de l’endurance participent à améliorer les fonctions cardio-vasculaires chez leurs bénéficiaires. Forcément, l’endurance est la capacité de maintenir sur une certaine durée un effort dont l’intensité est soutenue. Des activités comme ce top 3, mais également le cyclisme ou le ski de fond, exécutés sur une durée conséquente constituent des activités d’endurance, et donc d’entretien.

Mais faut-il se dépenser et suer à grosses gouttes pour s’entretenir ? Comme nous l’avons vu précédemment, pas nécessairement.

Le Yoga, votre partenaire pour une longue vie

Une autre étude de l’Université de Californie a mis en lumière les bienfaits du Yoga sur la santé. En effet, un groupe de 45 individus été observé. Ces personnes s’occupent quotidiennement de proches âgées et sont régulièrement soumis au stress. Les scientifiques ont ensuite divisé cette population en deux sous-groupes. Le premier le groupe témoin sur lequel aucune modification n’a été appliquée, et le groupe de test qui a pratiqué le Yago Kirtan Kriya pendant 12 à 15 minutes par jour.

Les résultats ont démontré que le groupe témoin a vu sa santé s’améliorer significativement. On sait à présent que la pratique régulière du Yoga permet d’entretenir le corps et de réduire des maux tels que les inflammations liées à l’anxiété.

Une ultime étude de l’université de Washington [2] a identifié que notre système immunitaire est stimulé par ce type de pratique. Les bienfaits sont d’ailleurs d’ordre généraux sur l’organisme car c’est l’ensemble des voies respiratoires et digestives qui y trouvent des bénéfices conséquents.

Il n’y a pas d’âge pour découvrir le yoga

Vous êtes un adulte mais ne pratiquez aucun sport ? Le Yoga peut vous permettre de redynamiser l’ensemble de votre organisme dans une activité saine, non-intrusive et écologique. Outre les fonctions vitales, vous gagnerez également en acuité et en concentration.

Malayoga nous lance un appel : « Il existe de nombreux courants yogiques et de nombreuses écoles sauront vous accompagner. N’hésitez pas à vous rapprocher de l’école la plus proche de chez vous afin de découvrir cette discipline, des séances découvertes sont régulièrement disponibles afin de tester si cette pratique est adaptée à vos besoins. ».

La chose est plus que vrai, car il apparaît qu’à 50 ans, on trouve enfin du temps pour soi. C’est donc naturellement l’occasion de se pencher sur une discipline méconnue et d’ouvrir ses horizons a de nouvelles expériences. Les cours se font toujours dans la douceur et le respect mutuel.

Bonus : découvrir le Yoga du sommeil

Des difficultés pour vous endormir ? Inutile de répondre, les troubles du sommeil sont les conséquences des écrans (mobiles, tablettes et ordinateurs) ainsi que de nos rythmes de vies effrénés.
Un courant du Yoga s’est spécialisé dans le traitement des troubles du sommeil, ce courant prend forme dans un ensemble de techniques : le Yoga Nidra.
Son origine remonte aux années 40 et fut développées par Swami Satyananda Saraswati. Il s’agit d’une méthode systématique basée sur la concentration et la méditation plongeant ses adeptes dans un état proche du sommeil éveillé. Son objectif n’avait originellement aucune prétention dans le traitement des troubles du sommeil, néanmoins, nous avons observés avec le temps de réels bénéfices pour ses pratiquants.

À l’instar d’un effet dissociatif propre à l’état hypnotique, ce sommeil méditatif est extrêmement puissant et apporte un moment physiquement et mentalement réparateur.

Sources :
[1] Etude du British Journal of Sports Medicine : https://bjsm.bmj.com/content/51/10/812
[2] Etude de l’Université de Washington : https://wholeu.uw.edu/2015/09/28/yoga-for-longevity/