animal

Si les parcs animaliers témoignent de l’intérêt que l’être humain porte aux espèces animales, cette solution de conservation ne fait pas l’unanimité. S’agit-il d’une solution protectrice des animaux ou de leur condamnation à vie derrière les barreaux ? Découvrez ici le point !

Pourquoi un parc animalier Lyon ?

Établissement ouvert au public, un parc zoologique renferme des animaux aussi bien domestiques que sauvages. La ville de Lyon propose plusieurs zoos avec diverses espèces animales. Pour en découvrir l’un des meilleurs, n’hésitez pas à cliquer ici.
Plusieurs raisons sous-tendent la conservation des animaux dans un parc zoologique.

Favoriser la biodiversité

Avant de prétendre sauver la vie des animaux, les responsables des parcs animaliers doivent pouvoir réduire des troubles du comportement des animaux en captivité. En réalité, les zoos pourraient constituer un lieu intelligent s’ils misent plus sur l’information du public par une stratégie pédagogique nouvelle. Par une transformation en un centre d’information en lieu et place d’un parc illusoire de conservation d’espèces en voie d’extinction, le zoo peut être très intéressant. En effet, il pourrait contribuer à la prise de conscience de la disparition des derniers espaces sauvages. C’est également une excellente approche pour mieux mobiliser l’opinion sur des actions concrètes liées aux véritables enjeux du maintien de la biodiversité.

Mieux connaître les animaux dans leur environnement

Un parc zoologique à Lyon reste une véritable opportunité pour découvrir et mieux connaître les espèces que regorge notre Planète. Il s’agit en effet d’un centre de conservation d’une grande variété d’espèces animales et même les plus rares. Une visite dans les parcs zoologiques permettra ainsi d’enrichir sa culture et de retrouver enfin ses animaux préférés.
C’est le lieu idéal où vous pourrez trouver les espèces qui manquent de nos jours d’espace de vie.

Santé des animaux

Parc animalier lyon : une prison artificielle

Dans la nature, les animaux sont libres de leurs actions :

  • Chercher leur nourriture,
  • Parcourir des centaines de kilomètres,
  • Explorer,
  • Établir des relations sociales complexes, etc.

A contrario, leur vie demeure restreinte entre quatre murs dans les parcs zoologiques. Ce confinement et le manque de stimulation entrainent généralement un comportement anormal et sans doute autodestructeur.
De même, certaines négligences désagréables sont constatées dans certains zoos. En effet, les animaux sont maintenus dans des enclos désertiques et crasseux.

Une mauvaise préservation

Nombre de parcs zoologiques font croire qu’ils assurent la protection de certaines espèces en voie d’extinction. Cependant, ces animaux ne sont pratiquement jamais libérés de leur cadre de conservation. De plus, ceux qui le sont, rencontrent des difficultés à s’en sortir, car ils sont mal préparés pour une vie dans la nature.
En réalité, la meilleure façon d’aider les espèces en voie de disparition est d’offrir la protection adéquate à leur habitat naturel. Toutefois, les programmes de reproduction dans les parcs animaliers, assez coûteux, impactent négativement les véritables projets de préservation des espèces.

Heureusement, il existe encore à Lyon des zoos comme le parc de Courzieu qui disposent des infrastructures et moyens adéquats pour garantir le confort et la bonne santé aux animaux. Ils optent ainsi pour des stratégies offrant des conditions semblables à celles des animaux se trouvant en pleine nature.