douleurs menstruations

Alors que certaines femmes ont des cycles menstruels sans histoire, d’autres n’ont pas cette chance. Elles ressentent un inconfort important et une foule d’autres symptômes, notamment des douleurs aux jambes. Cet article fournit quelques informations sur les causes des douleurs aux jambes pendant les règles.

Les menstruations sont souvent une source d’inconfort.

Les menstruations sont souvent associées à des douleurs pelviennes, des crampes, des douleurs dorsales, des ballonnements, des seins douloureux, de l’irritabilité, etc. La douleur dans les jambes est un autre symptôme ressenti par les femmes en période de menstruation. Ces douleurs aux jambes peuvent être causées par différentes raisons, qui peuvent être normales ou anormales. Dans certains cas, des crampes menstruelles sévères et des douleurs aux jambes peuvent indiquer des troubles gynécologiques.

La douleur causée par les contractions utérines (pendant les menstruations) peut irradier vers le bas du dos et le haut des jambes. La région pelvienne possède un réseau de nerfs, et donc, la douleur qui se développe à un endroit peut irradier vers d’autres régions qui sont situées dans le réseau. C’est la raison fondamentale des douleurs aux jambes associées aux menstruations. Certaines femmes développent des crampes aux jambes pendant les règles. Cela peut être dû à la réduction du niveau de minéraux comme le fer, le potassium et le magnésium. Les femmes ayant un flux menstruel important peuvent développer de telles crampes, car elles perdent une quantité importante de sang.

douleurs aux jambes

Causes courantes

Dysménorrhée (règles douloureuses)

Les douleurs excessives et les symptômes associés pendant les menstruations ne sont pas rares. Cette affection est appelée dysménorrhée, qui est le terme médical désignant les règles douloureuses. Les crampes d’estomac, les douleurs dorsales, les douleurs dans les jambes, les nausées et les maux de tête font partie des symptômes courants. La dysménorrhée est classée en deux types : primaire et secondaire. Alors que les symptômes de la dysménorrhée primaire sont considérés comme normaux, ceux associés à la dysménorrhée secondaire peuvent indiquer des conditions médicales sous-jacentes.

Dysménorrhée primaire (niveau élevé de prostaglandines)

Les femmes atteintes de cette affection connaissent des règles douloureuses dues à des contractions utérines intenses, elles-mêmes causées par un niveau élevé de prostaglandines. Ces substances chimiques sont produites par la muqueuse de l’utérus, et sont responsables des contractions utérines. Lorsque le niveau de prostaglandines augmente, les contractions utérines (pendant les menstruations) deviennent plus intenses, provoquant ainsi de fortes douleurs pelviennes et des symptômes associés. Il est donc naturel que la douleur irradie vers le dos et les jambes. Les femmes atteintes de dysménorrhée primaire peuvent ressentir de fortes douleurs dans les jambes pendant les règles.

La dysménorrhée primaire est surtout observée chez les femmes, qui ont moins de 30 ans. Cette affection est souvent associée à l’obésité, au tabagisme, à une consommation excessive d’alcool, à une puberté précoce (avant l’âge de 11 ans), à des règles irrégulières, à un flux menstruel excessif, au stress, à un mode de vie sédentaire, etc. Les femmes ayant des antécédents familiaux de règles douloureuses sont également sujettes à cette affection. Les femmes qui n’ont jamais été enceintes peuvent également développer une dysménorrhée primaire. En général, le problème disparaît une fois que la jeune fille a dépassé l’adolescence. Chez les femmes d’âge mûr, le problème peut s’atténuer après l’accouchement. Ainsi, la dysménorrhée primaire n’est pas causée par des conditions médicales sous-jacentes, et est associée au processus normal de la menstruation.

Dysménorrhée secondaire (conditions médicales sous-jacentes)

La dysménorrhée est classée comme secondaire, si elle est causée par des conditions médicales sous-jacentes, comme certains troubles gynécologiques. Habituellement, cette affection se développe chez les femmes adultes. Les conditions médicales sous-jacentes à l’origine de la dysménorrhée secondaire sont listées ci-dessous.

Endométriose

Les tissus endométriaux qui forment la paroi interne de l’utérus, se développent en dehors de la cavité utérine. Cela provoque des règles douloureuses, accompagnées de saignements abondants et d’autres symptômes. Les douleurs aux jambes pendant les menstruations sont surtout associées à l’endométriose utéro sacrée, sciatique et ovarienne kystique.

Fibromes utérins

Ce sont des tumeurs bénignes qui se développent à l’intérieur de l’utérus. Si les petits fibromes peuvent ne provoquer aucun symptôme, les gros peuvent exercer une pression sur les nerfs, provoquant ainsi des douleurs qui irradient vers les jambes et le dos. Ces douleurs peuvent s’aggraver pendant les menstruations, mais peuvent aussi apparaître à d’autres moments. L’affection peut également provoquer un engourdissement des jambes.

Autres causes

La dysménorrhée secondaire et les douleurs aux jambes associées peuvent être causées par une adénomyose, une infection des organes reproducteurs, des kystes ovariens, une grossesse anormale, une anémie ferriprive, l’utilisation d’un stérilet (dispositif intra-utérin), etc. Même les personnes dont le col de l’utérus est étroit peuvent développer des règles douloureuses.

Si vous ressentez de fortes douleurs aux jambes pendant les règles, consultez un gynécologue pour écarter la possibilité de problèmes médicaux sous-jacents. Les douleurs aux jambes associées à la dysménorrhée secondaire peuvent être soulagées en traitant le trouble sous-jacent. Habituellement, les AINS sont utilisés pour la prise en charge des symptômes de la dysménorrhée primaire. Les contraceptifs oraux ou les thérapies alternatives peuvent s’avérer utiles pour certaines femmes.

Disclaimer : Cet article est uniquement destiné à des fins d’information et ne doit pas remplacer un avis médical spécialisé. La consultation d’un médecin est le moyen le plus sûr de diagnostiquer et de traiter tout problème de santé. Il est important de savoir que les femmes ont besoin d’une aide médicale.