La médecine alternative sert à traiter de nombreux maux. Cependant, elle diffère de la médecine classique et n’est toujours pas reconnue. Il existe autour de cette médecine de nombreuses polémiques, surtout en ce qui concerne son efficacité et les pratiques qui la composent. Lisez-nous pour en savoir plus sur la médecine alternative.

Définition

La médecine alternative est une médecine non conventionnelle. Elle peut être encore appelée médecine douce, médecine complémentaire, médecine naturelle ou encore médecine holistique.

En fait, elle désigne toutes les approches thérapeutiques autres que celles utilisées dans la médecine conventionnelle. Contrairement à la médecine classique, la médecine alternative exclut l’utilisation de tous produits pharmaceutiques dans le traitement des patients. Dans cette médecine, le pratiquant se sert de méthodes et produits uniquement naturels pour traiter le patient.

Cependant, elle n’est pas enseignée dans une faculté ou une école de médecine. Même si elle n’est pas encadrée comme tout métier, il est possible de l’étudier. Ainsi, les meilleures formations en médecine alternative sont généralement dispensées dans certaines écoles et certains centres de formation.

Néanmoins, toute personne peut se lever et s’autodéclarer acupuncteur, naturopathe, etc. Mais un vrai praticien fait toujours la différence par son travail.

Les métiers de la médecine alternative

Il existe en général plus de 400 disciplines de la médecine alternative. Elles peuvent être classées compte tenu des approches thérapeutiques sur lesquelles se base leur pratique. On distingue donc :

  • Les thérapies manuelles et les soins énergétiques: cette catégorie regroupe les différentes disciplines qui visent à rééquilibrer le corps afin de soutenir le processus de santé. On retrouve dans cette catégorie l’acupuncture, la réflexologie, le reiki, la chiropractie, etc. ;
  • L’art-thérapie et la musicothérapie: cette approche est basée sur l’art et consiste à exploiter les effets artistiques (son, musique) pour apaiser, pour soigner, et pour soulager un patient ;
  • Les approches corps-esprit: cette catégorie regroupe un ensemble de pratiques reposant sur les diverses interactions existantes entre le physique, le psychique, les pensées et les émotions. Elles tiennent compte de l’être humain dans sa globalité pour panser les peines et maux. Au nombre de ces approches figurent l’hypnose, l’aromathérapie, la sophrologie, la naturopathie, la nutrithérapie, etc.

L’efficacité de cette thérapie

La médecine alternative est reconnue pour son efficacité et son action positive sur les patients. Cependant, de nos jours, elle n’a toujours pas fait objet d’étude scientifique. Seule l’efficacité de l’acupuncture a été étudiée et prouvée scientifiquement.

Les bienfaits de cette médecine ne sont donc pas exactement connus. Certains bienfaits sont peut-être ignorés en raison du manque d’information. Mais une chose est claire, c’est qu’elle représente une solution sans danger.

En effet, les techniques employées ainsi que les produits utilisés sont entièrement naturels. Contrairement aux produits pharmaceutiques, les risques d’effets secondaires des produits naturels sont très faibles. Les effets secondaires de cette médecine ne sont pas nuisibles à la santé. De plus, ils sont légers et ne tardent pas à disparaitre. Aussi, la médecine douce intervient dans tous les domaines de la santé humaine.

Somme toute, la médecine alternative est une branche de la médecine qui mérite beaucoup plus d’attention. Cependant, la science n’a toujours pas validé à 100 % son efficacité sur l’organisme. La médecine alternative est complémentaire. Elle ne peut donc en aucun cas remplacer la médecine conventionnelle à l’heure actuelle.