Vous soupçonnez une baisse d’audition chez vous de manière subite ou suite à un accident ? Dans ce cas, il est essentiel de passer un bilan afin de faire le point. Quel que soit votre âge, l’ouïe demeure une chose importante et ne doit en aucun cas être négligée. C’est la raison pour laquelle il faut réagir en cas de doute afin d’éviter les dommages irréversibles tels que la surdité. Voici 10 choses que vous devez savoir sur le bilan auditif.

Qu’est-ce que le bilan auditif ?

Également appelé bilan ORL, le test auditif est un procédé réalisé chez un médecin Oto-Rhino-Laryngologiste. Il intervient généralement lorsqu’on remarque une baisse de la capacité auditive.

Le médecin effectue d’abord un entretien en vous questionnant sur les raisons de votre consultation et les difficultés que vous rencontrez. Chaque bilan auditif comprend une partie entretien, une partie d’examen physique et une partie de tests d’écoute et de compréhension.

En résumé, la consultation est composée de plusieurs phases qu’il convient de souligner :

  • entretien avec le médecin spécialiste,
  • analyse de l’oreille externe et moyenne,
  • audiogramme avec des tests d’évaluation de la capacité auditive.

Pour précision, l’audiogramme est un dépistage auditif réalisé à l’aide d’un audiomètre. Son objectif est d’aider à définir le seuil auditif pour les différentes fréquences sonores.

À quoi s’attendre durant un test auditif ?

Pendant le test auditif, le spécialiste va effectuer une otoscopie. Il va ainsi analyser l’intérieur de l’oreille avec un outil indolore et spécialement destiné à cet effet (l’otoscope). Il s’agit du tout premier examen de l’oreille et son objectif est de s’assurer qu’il n’y a pas de bouchon, ni d’infection au niveau du conduit auditif.

Grâce à ce test, le spécialiste pourra détecter ce qui vous empêche de bien entendre. Dans la plupart des cas, le problème n’est pas relatif à une perte auditive, mais plutôt à un bouchon de cérumen.

Après cette phase, un test auditif tonal sera réalisé. Ici, vous serez amené à écouter toute une série de sons. Le plus souvent, ce sont des bips établis sur différentes fréquences sonores pour mesurer votre capacité à percevoir certains types de sons. C’est le test d’audiométrie.

Une liste de mots vous sera également soumise. Le spécialiste va la lire et vous devrez répéter après lui. Le test est assez familier puisqu’il fera intervenir un proche ou un ami afin de voir si vous avez la capacité d’entendre les voix qui vous sont familières.

En cas de besoin ou de doute, l’expert pourra vous recommander une série d’examens, soit un scanner ou un bilan sanguin. C’est ce qui l’aidera à établir un diagnostic fiable. Si vous voulez en savoir plus sur le bilan auditif, alors nous vous conseillons de vous rapprocher d’un médecin spécialiste.

test auditif

Quand faire un bilan auditif ?

Les signes d’une baisse de l’audition peuvent se développer très lentement et être difficiles à détecter. Mais, dans certains cas, ils peuvent être très brusques. Si vous en avez conscience, sachez qu’il y a des symptômes de début de surdité qui peuvent se repérer très facilement.

Les conversations deviennent difficiles

Lorsque suivre des conversations à plusieurs devient difficile et que vous devez déployer plus d’efforts pour entendre, alors un bilan auditif s’impose. Ceci est d’autant plus nécessaire lorsqu’on a l’impression d’entendre un bruit de fond.

Des appels peu clairs

Vous avez du mal à parler au téléphone dans un cadre bruyant ou calme ? Il faut que l’interlocuteur se répète afin que vous puissiez entendre clairement les mots ? Ceci indique aussi la nécessité d’un bilan ORL.

Une difficulté pour localiser les sons

Certaines personnes peuvent éprouver des difficultés pour localiser correctement les bruits. Déterminer d’où viennent ces derniers devient ainsi un vrai défi. Dans ce cas, il est urgent de consulter un spécialiste.

Télévision inaudible

Il est également conseillé d’aller voir un spécialiste ORL lorsque vous avez du mal à entendre les sons de la télévision ou de la radio. Votre entourage peut d’ailleurs vous reprocher de mettre le volume trop fort.

À quel âge tester son audition ?

Les troubles auditifs sont certes fréquents chez les seniors, mais concernent en réalité toutes les tranches d’âge. En effet, 49 % des 13-25 ans ont déjà ressenti une gêne auditive dans leur vie. Ce qui signifie qu’il n’y a pas d’âge pour réaliser un test auditif.

L’essentiel est de prendre soin de votre audition pour préserver votre capital auditif. Celui-ci peut diminuer de manière irréversible. Et ceci explique toute l’importance d’effectuer un test auditif.

test audition

À quelle fréquence faire un test auditif ?

Dans la plupart des cas, il est recommandé d’effectuer un bilan auditif une fois dans l’année. Si vous êtes appareillé et que votre audition est stable, un dépistage annuel est recommandé. Celui-ci permettra de faire un contrôle et de procéder aux réglages et à la maintenance des appareils auditifs.

En fonction des cas, certains troubles auditifs ou types de pertes auditives peuvent requérir un suivi plus régulier. C’est d’ailleurs le cas de la maladie de Ménière.

Comment se préparer à un bilan auditif ?

Rien que le fait de penser à un test auditif est souvent une grande source d’anxiété. Toutefois, vous n’avez rien à craindre. Il suffit de bien vous préparer grâce à certaines astuces.

Faites-vous accompagner

N’hésitez pas à vous rendre chez le spécialiste avec un ami proche ou un membre de la famille. La présence d’une connaissance vous sera d’une grande utilité sur le plan moral et émotionnel. De plus, la personne qui vous accompagne pourra partager son point de vue et fournir des précisions supplémentaires sur votre situation.

Ne pas reporter la visite

Sachez que le fait de reporter votre test auditif ne fera qu’augmenter votre état d’anxiété. Si vous souffrez de troubles auditifs, cela risque de retarder votre prise en charge et par conséquent, rendre le traitement plus compliqué. En effet, votre capacité à percevoir les sons peut rapidement se détériorer si vous n’agissez pas au plus vite.

La stimulation nerveuse et cérébrale devient plus faible avec la perte auditive. Or, elle est indispensable pour le bon fonctionnement des nerfs et du cerveau. Et donc, lorsqu’elle diminue, ces derniers perdent la capacité de discernement des paroles. Une prise en charge de la perte auditive le plus tôt possible permet d’éviter les risques de dégradation et la réacquisition des réflexes auditifs.

Bien choisir un audioprothésiste

Il est important de bien choisir votre spécialiste afin de bénéficier d’une consultation et de conseils de qualité. Si des déficiences auditives ont été notées à votre niveau, l’audioprothésiste doit pouvoir vous suggérer une aide adaptée à votre trouble, votre mode de vie et votre budget.

Comment lire les résultats d’un test auditif ?

Normalement, c’est un expert de l’audition (audiologiste, médecin ORL ou audioprothésiste) qui se charge de vous assister dans la compréhension des résultats. La majeure partie des audiogrammes sont des courbes représentées sur des graphiques. La fréquence en Hertz se trouve sur l’axe horizontal tandis que les décibels sont situés au niveau de l’axe vertical.

Lorsque le graphique indique une chute, cela veut dire qu’il a fallu amplifier le signal sonore du test pour pouvoir l’entendre.

Quelles sont les étapes qui suivent le test ORL ?

Suite à un test auditif en ligne, les résultats peuvent révéler une perte auditive. Dans ce cas, cela devra être confirmé par un expert de l’audition. Après le bilan en centre, les résultats seront sauvegardés sur l’audiogramme obtenu.

L’audioprothésiste vous fournira des conseils sur la marche à suivre et vous présentera différentes solutions en fonction de la situation. Si une baisse de surdité ou de l’audition est notée, il faudra effectuer un bilan médical auprès d’un spécialiste.

Lorsqu’il s’agit d’une perte d’audition, alors on peut vous recommander un appareil auditif. Celui-ci est proposé par les audioprothésistes qui proposent un essai gratuit d’un mois, sans engagement. Selon vos besoins et votre budget, vous avez le choix entre l’appareil auditif de Classe 1 et celui de Classe 2.

Il est important de savoir que seule une ordonnance vous donne droit à un essai gratuit d’un mois dans un centre auditif. Un remboursement de l’aide est également envisageable.

Peut-on consulter un médecin ORL pour un bilan auditif sans ordonnance ?

Il est bel et bien possible de passer un test auditif sans ordonnance. Cependant, vous obtiendrez un niveau de remboursement inférieur. Nous vous conseillons donc de passer par la case médecin généraliste afin de respecter scrupuleusement le parcours des soins.

bilan audition test

Pour ce qui est du tarif de la consultation ORL, pensez à vous renseigner avant le rendez-vous. Cela vous permettra d’avoir une idée sur le coût de la séance et le remboursement de la complémentaire santé.

Est-il possible de tester son audition chez soi ?

Effectuer un bilan ORL auprès d’un spécialiste reste la meilleure solution pour détecter toute perte auditive. Notez qu’il existe aussi des tests auditifs en ligne qui vous aideront à en savoir plus sur votre santé auditive. Ce genre de test s’appuie sur l’utilisation d’un fond sonore, d’un test tonal, d’un test de compréhension et d’un questionnaire d’auto-évaluation. Mais, retenez que le mieux est de se rendre directement chez un spécialiste.

Le bilan auditif se présente comme l’ultime solution afin d’avoir un aperçu clair sur l’état de votre audition. Prenez le soin de choisir un spécialiste qualifié et préparez-vous suffisamment afin d’éliminer le stress. Enfin, n’hésitez pas à parler à des proches qui ont déjà effectué ce test afin d’en savoir plus.